Dans l’esprit de Noël, mais surtout dans l’esprit de garder (ou plutôt de commencer à se forger) un body de folie, je suis allée patiner au vieux port avec trois amis ce dimanche à la tombée de la nuit.

Ma coloc’ a fait la moue, « Ark! C’est ben plate! », lorsque je le lui ai annoncé. Je trouvais que cette initiative était festive et un bon moyen de se défouler avec les exams qui pointent le bout de leur nez.

C’est donc tout guilleret que nous avons chaussé nos patins, impatients de voir qui allait tomber le premier.

Je vous passe les détails de mes triples sauts périlleux et de ma chorégraphie impeccable sur le « Good Girls » de M.I.A (franchement, niveau musique, ils auraient pu faire mieux…). En revanche, je m’attarderai particulièrement sur les tenues vestimentaires adéquates à porter lors de vos multiples sorties aux sports d’hiver.

Que vous décidiez d’aller vous briser le fémur en ski, vous casser la jambe en crazy carpet ou de vous fendre l’arcade sourcilière en patin, il est important de souffrir en style et surtout en ayant chaud.

Il est tout d’abord important de proscrire le port du jeans durant les mois d’hiver. Aussi tendance qu’il puisse être, skinny, patte d’éléphant ou boyfriend cut, le jeans n’est pas votre ami lorsque la température se retrouve en dessous du zéro. C’est un beau gros doigt d’honneur que vous faites à vos cuisses qui seront rouges écarlates quelques heures plus tard. Et de toute façon, niveau confort, on est d’accord que tout grand écart sur la glace sera des plus désagréables!

On opte alors pour des leggings épais avec de grosses chaussettes polaires. Une de mes amies (qui s’est avérée être nulle autre que notre chère Marou!) a même eu la bonne idée de superposer deux leggings.

Il est par ailleurs primordial de ne pas oublier de porter des gants. Ça paraît tout con dit comme ça, mais je fais partie de cette bande de losers qui, une fois dehors, regrette amèrement de ne pas avoir sorti les mitaines. Le vent d’hiver est très sournois, et même si tout votre corps est au chaud et protégé, vous n’en serez pas plus confortable si vos petites menottes sont à la merci de petites engelures. Alors, même si vous n’avez pas envie de vous taper la sur-honte avec vos grosses moufles roses que votre grand-tante vous a offertes il y a de ça dix ans, pensez que pour cette fois, il n’est pas primordial de souffrir pour être belle.

Last, but not least, un bon bonnet et des chaussettes de qualité s’imposent. Ma mère me dit toujours que la chaleur sort des deux extrémités du corps humain. Ainsi, même si vous portez le plus chaud des bonnets en fourrure, mais que vous portez vos chaussettes trouées Hello Kitty en coton, vous pouvez vous attendre à geler en tabarouette. Nous sommes confectionnés un peu comme une cheminée finalement.

Bien que ces tips ne soient pas des plus originaux, j’espère néanmoins qu’ils vous ont aidés, mais surtout qu’ils vous ont mis l’eau (ou plutôt la neige…) à la bouche! Allez profiter du grand air mes enfants !