Avec le soleil, les produits douteux et la chaleur, j’ai considérablement endommagé mes cheveux, au point où mettre un litre d’huile de coco ne soit plus d’aucune aide. J’ai pris conscience (tardivement, vous m’en excuserez) que nos cheveux n’ont pas la responsabilité d’être beaux d’eux même… Il faut savoir en prendre soin et leur faire attention. Donc, pour la première fois de ma vie, j’ai refusé de les mouiller dans le spa chloré de mes parents… So mature!

Afin de vous aider dans votre quête du cheveu d’ange, je vous partage mes trucs #sauvelavie, parce que même si on n’aime pas trop s’en occuper, notre tignasse est plus important qu’on voudrait l’admettre!

Éviter les produits « sun bleach »
Dans la mode des beachy waves de 2014, j’ai eu la mauvaise idée d’utiliser le Go Blonder Sheer Blond de John Frieda. Un vaporisateur qui blondit vos cheveux «naturellement» à vue d’œil. Le résultat était absolument génial : facile, peu dispendieux… mais extrêmement dommageable! Avec ce produit du démon et le stress de me trouver un nouvel emploi, mes cheveux se sont mis à tomber et tomber encore. Lorsque l’on passe sa main dans sa couette et qu’une vingtaine de cheveux restent accrochés à nos doigts, il y a de quoi paniquer.

Investir dans un bon shampoing
Dans cette panique d’agir, mes premières démarches m’ont menée à la Boutique du Cheveu, une boutique spécialisée dans mon Victoriaville natal! YEAH! Enfin l’aide d’une spécialiste des problèmes de cuir chevelu! Après examen de mon scalpe, nous en sommes venues au fait que le mien était particulièrement gras « ouache ». Tellement gras que le gras étouffait mes cheveux. NASTY! Étouffés et affaiblis les miens cassaient donc en grande quantité. Des produits dispendieux (dans lesquels je n’aurais jamais pensé investir) m’ont beaucoup aidée. Dieu merci. René Furterer saved my hair!

Éviter de trop les laver
Depuis cet épisode, j’essaie très fort de ne plus les laver à tous les jours afin de calmer mon cuir chevelu entrainé à produire du gras à jamais. Plus facile à dire qu’à faire quand on est une accro…

Opter pour la velaterapia?
Dans l’espoir de trouver un traitement miracle pour ma crinière, je suis tombée sur cette technique de coupe ma foi plutôt intrigante… Je ne sais pas si je suis game de l’essayer, mais avouez que le résultat est plutôt surprenant! (P.s. ça doit sentir bon dans les salons…beurk)