À quelques exceptions près, je pense qu’on s’entend tous pour dire que GÉNÉRALEMENT, les hommes font moins attention à leur look que les femmes (je dis bien en général parce que, bien sûr, les fashion victimes hommes, ça existe aussi).

Cette absence de réflexion vestimentaire passe relativement bien l’hiver (car n’importe qui peut se fondre dans la masse avec un jean, une paire de sneakers ou des bottes d’hiver et sa grosse doudoune anti-froid-glacial-du-Québec) toutefois, j’ai l’impression que l’été, vous n’avez plus aucun repère !

Heureusement pour vous, messieurs, cet article a pour but de vous aider à limiter les fautes de gout et à vous initier à l’art de l’agencement et de la modernité. Rien de moins !

1. LES GOUGOUNES (également appelées Tongs)
Ces savates à semelles plates généralement en caoutchouc ou en plastique constituées d’une lanière qui passe entre vos deux orteils sont effectivement très pratiques et elles aèrent à merveille vos pieds, mais il vaut mieux les garder pour la plage. Ne pensez pas que la vue de vos pieds blancs poilus souvent à forme bizarroïde nous dégoute. C’est plutôt un manque total de classe et ce faux pas peut vite vous faire sombrer dans la catégorie « beaufs » ou en bon Québécois « BS » (ce que vous n’êtes pour rien au monde !). Le tout est encore plus vrai lorsque vous les prenez deux tailles trop grandes.

Je sais que vos choix sont plutôt limités et que tout cela est très injuste, mais pour la ville préférez aux gougounes des espadrilles en toile, des chaussures bateaux ou encore de simples baskets en toile (de type Vans ou Victoria). Promis, vous aurez le droit de sortir vos Havïanas chéries à la plage.

chaussures

2. Des T-shirts informes à « ailes de pigeon »
Vous êtes bien 40 % à être touchés par cette problématique. Porter des t-shirts l’été n’a rien de choquant, mais encore faut-il choisir la bonne taille. Que diriez-vous d’une fille avec trois tailles de t-shirt en trop ? Qu’elle n’est pas sexy ou qu’elle se néglige, et vous auriez raison. Le principal problème lorsque vous choisissez un t-shirt trop grand vient des manches qui ne s’ajustent pas du tout à la forme de vos épaules et elles vous font ce que j’appelle des « ailes de pigeon ». Quel gâchis de passer 5 h par semaine au gym pour finir pigeon ! Un petit effort s’impose ! S’il y a plus de 2 cm d’écart entre vos bras et le tissu de votre t-shirt c’est qu’il est trop grand ou mal coupé, alors passez !

Presentation1

3. Les chaussettes blanches ou BD
Je vous vois venir, bande de mauvais, vous moquer de ceux qui font toujours cette erreur et ce n’est pas gentil de votre part. 😉 Vous êtes de moins en moins nombreux à commettre cette faute difficilement pardonnable, mais il en reste quelques-uns parmi vous malgré tout. Alors, on va le dire une dernière fois : les chaussettes blanches sont destinées exclusivement à faire du sport (c’est pour ça qu’elles ont une matière un peu particulière, faite pour absorber la transpiration). Et les chaussettes à motifs (type Titi et Gros Minet, Spirou, Tintin et cie) sont quant à elles à bannir FORMELLEMENT ! Pourquoi ne pas faire dans le classique pour une fois ; avec le noir ou le gris, tout est permis. Laissez les chaussettes à pois, carreaux, poissons, etc. à ceux qui manient vraiment bien l’art du style.

chaussettes
4. Les shorts de bain à mi-mollets
Nous venons tous d’une époque où le cool kid portait des Baggies bien larges, des vans dans lesquels il flottait et des casquettes de skaters. Ce temps est, depuis longtemps, révolu et il faut apprendre à l’accepter. Cela risque de vous faire un choc, mais à l’heure actuelle le cool man porte un short de bain au-dessus du genou (et sa copine porte un bikini bandeau ou un une-pièce à trous). Les temps changent et votre garde-robe doit suivre les tendances. Et, non, cela ne fait pas gai. (Évidemment, on ne vous demandera pas de porter le « moulebite » des Italiens !)

maillot-bain-homme-

5. La chemise ouverte latino
Vous avez beau aimer les femmes, vous n’êtes pas Julio Iglesias (Dieu merci !), vous n’avez donc aucune légitimité à laisser vos quatre premiers boutons (ou plus) de chemise ouverts. Je vous demande donc gentiment d’aller vous rhabiller si vous ne voulez pas qu’on vous prenne pour un homme facile, non, mais trois boutons ouverts c’est le maximum. Même combat pour les t-shirts col en V (si vous sentez que tout le monde louche dessus, c’est qu’il est trop plongeant).

Julio_Iglesias-Calor-Frontal

 

J’en ai fini avec ma liste, pour le reste, allez-y freestyle, on fait confiance à votre imagination débordante pour nous surprendre. Par ailleurs, même si l’on (les filles) aime bien vous taquiner sur votre look, ne le prenez pas mal. On ne veut pas que vous deveniez trop forts dans cette discipline parce que dans le fond on est bien contentes d’être meilleures que vous ! 😉