Vous savez, dans la vie, on a souvent des préjugés (conscients ou inconscients) sur à peu près tout, la couleur de cheveux y comprise. Je vous parle évidemment du mythe de la belle blonde stupide et de la grande brune flamboyante un peu froide. En fait, ce sont des stéréotypes et j’ai une grosse théorie là-dessus qui mériterait presque qu’on en fasse une thèse de doctorat just kidding.

Étant moi-même une châtaine, je me suis toujours trouvée entre ces deux mondes. C’est pour ça que je ne porte pas ma couleur naturelle, je n’en pouvais plus d’être une wannabe. J’ai toujours été une espèce de « fausse blonde », une « blonde à grosse repousse brune » look ombre girls, ou une « fausse brune ». Bref, outre le fait que mes cheveux sont un mensonge, je sais par expérience que la perception des gens est biaisée quand ils se fient à notre couleur de cheveux.

La blonde
Cette fille est souvent perçue comme une fille enjouée, de bonne humeur, agréable et facile d’approche «Blondes have more fun». Normal, sa chevelure de blé nous appelle à la conversation, parce qu’on est rarement intimidé par une blonde. Même celles qui sont «bitch» ne nous apparaissent pas si menaçantes que ça. Elles sont des ricaneuses quoi!

Fun fact : seulement 2% de la population mondiale a les cheveux blonds naturels, alors qu’une femme sur trois aux États-Unis est blonde.

La brune
La brune, elle, est plus mystérieuse, discrète, sérieuse. Sorry blondies, mais elles ont définitivement un look plus classe que les blondes. Pourtant, avant que Barbie ne conquière le monde, les femmes brunes étaient perçues comme des maitresses, alors qu’on associait les blondes à de petits anges.

Je doute fort qu’il y ait vraiment une différence entre une blonde et une brune. Par contre, je crois réellement que les gens changent légèrement de comportement selon s’ils s’adressent à une blonde ou à une brunette.

Dans ma très courte période dans la peau d’une brune, je trouvais que les gens me prenaient toujours plus au sérieux et qu’ils semblaient souvent hésiter à m’adresser la parole. Alors qu’en blonde, j’ai souvent l’impression qu’on me prend pour la dernière des dummy. La couleur des cheveux des filles est très peu révélatrice de ce qu’elles sont en réalité. Parce que même si j’ai porté les deux couleurs, ma personnalité n’a pas changée pour autant.

Et quand on me demande si je vais rester blonde quand je vais pratiquer mon futur métier d’avocate, je trouve ça ridicule? Si j’ai les meilleurs arguments et que je détiens la vérité, qu’est-ce que ma couleur de cheveux va bien pouvoir changer? Challenge accepted! Mais je vais quand même me donner une chance en ne choisissant pas le même styliste que Reese Witherspoon dans Blonde et légale…

Rousses de ce monde, j’ai complètement omis de parler de votre crinière de feu dans cette chronique, mais je vous rassure : vous avez définitivement la plus belle couleur de cheveux!

1fde4ca72334bd69641dad329b6dd727