Après avoir énuméré la liste de choses dont on s’est ennuyées le plus de notre Québec chéri, c’est ici que ça se corse !

Les vacances, personne n’en a jamais de trop. Si on le pouvait, on prendrait certainement plus de temps pour explorer le monde et vivre la Pura vida, et ce, même si la destination n’est pas le Costa-Rica. Partir à l’aventure ça nous permet de grandir, s’énergiser et, avouons-le, faire 1 ou 2 folies sans jamais que personne ne le sache (à moins que vous n’ayez un blogue #pipisauvage). Le point positif, c’est que lorsque l’on s’ennuiera trop des vacances, on pourra toujours aller relire notre dernier article…

Sur une note plus joyeuse et un brin nostalgique, voici ce dont on s’ennuie le plus des voyages lorsqu’on est au Québec.

Pour Rose : L’état d’esprit
J’ai toujours entretenu une grande passion pour les voyages. J’aime les paysages différents, les aventures, les découvertes, sortir de ma zone de confort et surtout les anecdotes (celles qui ne se racontent qu’avec plusieurs verres dans le nez)… En vacances, mon état d’esprit est complètement différent, tellement plus paisible et réceptif. Quand on prend le temps de vivre le moment présent, tous les petits bonheurs sont décuplés. Chaque fois que je pars, je redécouvre une facette de ma personnalité qui est hélas un peu enfouie lorsque je suis prise dans mon quotidien. C’est exactement ça qui me fait sentir si bien quand j’atterris dans une nouvelle ville.

Si Audrey disait dans le dernier article qu’elle aimait bien la routine, de mon côté c’est tout le contraire ! Partir deux semaines c’est un supplice, si au moins je pouvais conserver cette sensation de légèreté et de “I don’t really care” dans la vie de tous les jours… Encore une chance que j’ai la capacité de décrocher rapidement, ça me permet d’en profiter pleinement !

Capture d’écran 2015-03-12 à 00.21.54

Faces de filles qui savourent le moment présent, mais qui auront aussi 1 ou 2 anecdotes à raconter plus tard.

Pour Audrey : L’exotisme de A à Z
Oui, j’ai dit que j’aimais ma petite routine, mais n’allez pas penser que je suis une casanière qui écoute en après-midi  » Les feux de l’amour  » avec ses dix chats ! J’affectionne le confort du quotidien, mais j’adore tout autant l’exotisme qu’on peut seulement retrouver en voyage. C’est fou comment des aliments plutôt traditionnels comme du riz, des oeufs, des haricots et la viande préparés à la costaricaine ont un gout soudainement tropical. Et que dire de la panoplie de fruits exotiques toujours frais, gouteux et juteux à point ?! Un délice !

Il y a aussi la faune et la flore ! Désolé petits oiseaux du Québec, mais là-bas, on se faisait réveiller par le grondement des singes ! Et quoi de plus révélateur que des palmiers pour savoir que tu es sous les tropiques ! Sans parler de toutes les autres plantes colorées à souhait  #fucklescactus ! Et que dire des accents ! Quand tu voyages, tu ne rencontres pas seulement des locaux. Tu fais connaissance avec des Argentins, des Suisses, des Australiens, des Grecs, des Québécois, ils sont vraiment partout ceux-là, et à mes oreilles, il n’y a pas plus belle mélodie que tous ces accents mélangés ensemble un soir autour d’un verre !

Allo les couleurs

Allo les couleurs!

Pour Marie-Claire: La non-culpabilité de la non-productivité quotidienne
C’est simple, nos journées “occupées” ressemblaient à ça : déjeuner, aller à la plage, louer des surfs ? (grosse décision de la journée), faire du guacamole, relaxer dans un hamac près de la piscine, boire de la bière ou des margaritas  (deuxième grosse décision de la journée), retourner à la plage pour admirer le magnifique coucher de soleil, aller au resto, sortir ou pas. En vacances, il y a un concept universel et respecté entre voyageurs qui suggère fortement d’adopter une telle routine, c’est OK. Rien n’est impératif et il n’y a pas d’obligations.

Ici, on dirait qu’il a une liste de mille et une choses à faire chaque jour. 8 mars : – appeler mamie, – faire soumission pour client, – lavage, -renouveler assurances, -payer cell. Puis quand on repousse d’une journée l’une de ces tâches, on se sent telllllllement lâche et même parfois coupable. Ça nous ronge de l’intérieur au point d’être victime d’insomnie.

Présentement, m’assurer d’avoir remis ou pas de la crème solaire est loin d’être l’une de mes préoccupations principales… Et je m’ennuie un peu de ça.

Capture d’écran 2015-03-12 à 22.56.30

Pura Vida et orteil en sang :)

Suivez-moi sur Insta @1ou2_rose et Twitter @rosesimard