Il y a déjà un bon moment que je veux écrire un article sur « comment s’habiller lorsqu’on décide enfin de se remuer le derrière et aller au gym ». Le seul petit hic, c’est que je n’avais pas posé les pieds dans un gym depuis l’année dernière à mon cours de pilates de mamie. Et ô miracle, une de mes amies m’a proposé d’y aller avec elle grâce à un de ses «accès invités» (I know, SO chic). Nous avons donc bravé le froid, le vent et la neige pour nous dépenser dans la chaleur ambiante du YMCA de Westmount.

Le seul gym que j’ai véritablement fréquenté a été le CEPSUM, réservé principalement aux étudiants d’UDeM. Il m’arrivait d’y voir des amis et de me comparer en me lamentant aux filles des carabins, fit comme des muthafuc*az. Mais le YMCA s’est avéré être un environnement complètement à part, et c’est ici que vient s’immiscer la partie de l’habillage.

En jeune fille complètement naïve, je suis arrivée sur le treadmill vêtue d’un mini short, brassière de sport et débardeur ultra loose, avec petit décolleté flatteur. Pour vous dire la vérité, je ne pensais pas être hors contexte vu le nombre de cougars en mini top moulant. Bref, j’ai commencé mon cardio d’une demie-heure, écouteurs bien enfoncés, prête à brûler tous ces mois de mauvaises calories judicieusement stockées dans les recoins de ma petite personne. Au début, je n’ai rien remarqué, parce que j’étais beaucoup trop concentrée, en mode « Ouais, cet été je vais être genre, Kim Kardashian, mais sans la famille retardée ! ». Oui, bon, chacun son délire.

C’est lorsque je me suis retrouvée aux poids libres que mon amie m’a fait une réflexion : « T’as vue, y’a tellement de prédateurs sexuels par ici. Avant je m’habillais comme toi, et je me suis rendue compte que c’était vraiment plus possible. » Et c’est là que j’ai remarqué qu’elle avait complètement raison!

Je pense que dès que les hommes rentrent dans une salle de sport, le vrai mâle hyper masculin testostéroneux en eux se libère. Honnêtement, il n’y a vraiment pas d’autres solutions. Je me suis donc fait mater sous toutes les coutures par absolument tout et n’importe quoi; des beaux jeunes hommes dans la fleur de l’âge (bon ça, EVIDEMMENT on ne va pas dire non), mais aussi des vieux mecs qui pourraient largement être mon père, gonflés à la musclette qui passent probablement le plus clair de leur temps à soulever des poids pendant que leurs femmes se font liposucer… à moins qu’elles aient une affaire torride avec le jardinier. Who knows?

Bref, du coup, pas trop facile de faire la planche ou des abdos quand des petits yeux de prédateurs te scrutent. Franchement, ils font pitiés. La salle de sport c’est votre terrain de chasse ? Le seul endroit où il y a le plus de sueur humaine ? Et non, ce n’est pas sexy quand on court, toutes dégoulinantes, sans maquillage et avec la rage d’avoir un corps fit pour l’été. Alors, laissez-nous tranquilles et on vous laissera peut-être nous draguer sur la plage… LOL!