La fin du monde approche, et pour célébrer ce moment (dans 4 jours exactement) pathétique (sérieusement les Mayas ? J’aurais même pas eu la chance de finir mes trois années d’université), je vous dévoile 4 de mes pires fashion faux-pas.

À 12 ans j’étais plus plate qu’un fer à repasser, et certaines de mes amies commençaient déjà à ressembler à des petits bouts de jeunes femmes. Autant vous dire que j’étais mal à l’aise / jalouse / curieuse face à ce phénomène qu’est la puberté. C’est la raison que je me suis achetée mon premier soutien-gorge over-rembouré pour compenser mon manque flagrant de volume.
C’est un énorme cri du cœur que je lance aujourd’hui à toutes les filles de 12 ans qui éprouvent le même énervement face à leur petit corps. Ne grandissez pas trop vite, les soutiens, ça arrive bien trop vite et ça devient très vite une corvée plus qu’autre chose. Les hommes ne voient que ça, donc il faut constamment les mettre en avant, et franchement on aimerait bien qu’ils regardent quelque chose d’autre de temps en temps (bon, j’exagère, je sais. Y’en a qui sont plus délicats et qui regardent nos fesses… chacun son truc 😉 )

À 13 ans, tous les lundis je me suis habillée de la même façon pendant un an: chemise semi-transparente avec des petites fleurs dans les tons de rose et beige, une paire de jeans plus ou moins délavée, des chaussettes “Chipie” et des chaussures GAP, elles aussi beige et rose. C’est, aujourd’hui que je me rends compte à quel point j’étais méticuleuse… et vraiment très étrange comme petite fille.

À 16 ans je suis passée par une phase très curieuse; m’habiller comme un garçon. Alors, vous allez me dire « mais comme c’est mignon! Ça devait être sa période d’adolescente rebelle qui se cherche ». Ouais, mais non. Je ne me suis pas rasé la tête, je n’ai pas fumé n’importe quoi, bref je ne me cherchais pas encore. Je pense juste que je n’étais pas à l’aise avec mon côté féminin, du coup je me suis retrouvée dans la section homme d’H&M et j’ai acheté une paire de jeans. Pas genre, un baggy de fille. Non. La plus petite taille de jeans CHEZ L’HOMME. Honnêtement, je raconte ça à littéralement tout le monde parce que je dois me libérer de mes démons internes. Je n’étais pourtant pas grosse, l’acné n’était pas venue dévaster mon visage alors pourquoi, mais pourquoi me suis-je habillée comme une petite lesbienne frustrée… ?! (No offense ladies, je suis à 100% pour votre cause. Ce n’est juste pas la mienne.)

Cette année masculine au possible s’est terminée avec ma graduation. Et comme par magie j’ai voulu prouver au monde entier qu’en fait, j’étais bel et bien une femme. Ma mère m’a donc cousu ma robe. Elle était noire et simili satin, avec une coupe à la Maryline Monroe. Jusqu’ici tout va bien. Laissez-moi juste vous expliquer mon décolleté. Il s’arrêtait à 2 cm du nombril. Non je ne rigole pas. Oui, c’est très très trop trop bas.Je me demande encore comment ma mère a bien voulu que je sorte en public avec cette robe. Même aujourd’hui je n’oserais pas la mettre…

J’espère vraiment que les Mayas avaient tort… J’ai tellement d’autres fashion faux-pas à partager avec vous.