À l’aube de mon déménagement, un gros ménage s’impose.

Mes trois dernières années passées à mon appartement m’ont permis d’accumuler une panoplie de verres à cocktail. Mais avec le temps, plusieurs ont beaucoup moins de sens dans mes armoires. Un de perdu, deux de cassés et hop, j’ai perdu le contrôle. Comme la qualité des verres amassés était plutôt nulle, leur durée de vie l’a également été. Je vous le dis, mes armoires font pitié.

J’ai donc décidé de dresser une petite liste de verres que l’on doit absolument posséder. Mon tri sera plus facile à faire et peut-être le vôtre aussi. Certains de ces verres requièrent un investissement plus élevé que d’autres, mais dans l’ensemble, on les trouve à tous les prix.

Tout d’abord, il vous faut absolument un verre de type Highball, également nommé Collins en référence au classique Tom Collins. Un cocktail à base de gin, jus de citron, sirop simple et soda. Un délice pour ceux et celles qui n’ont jamais essayé. J’adore ce type de verre puisqu’il nous permet de réaliser autant des cocktails pour hommes que pour femmes. Pour une déco simple et efficace, on ajoute une paille un peu funky et le tour est joué. Selon notre choix, on peut y donner une touche plus féminine. Son format varie habituellement entre 350 ml et 400 ml. Si jamais vous n’avez que des verres de type Boston à la maison, ceux-ci font également l’affaire. Voici quelques cocktails à réaliser : Bloody Ceasar, Mojito, Cuba Libre, etc.

Crédit Photo : 1 ou 2 Cocktails

Crédit Photo : 1 ou 2 Cocktails

Étant moi-même très fervente de Negroni (gin, campari, vermouth) et de Boulevardier (où le bourbon remplace le gin), le verre de type Old-fashioned s’avère un must. Ce verre plus bas que le Highball peut prendre plusieurs formes, mais on le retrouve généralement rond. Il peut contenir entre 250 ml et 300 ml de petit bonheur. Bien entendu, ce verre peut également être utilisé pour prendre un digestif, tel qu’un Disaronno sur glace ou un bon Balvenie 12 ans. Dans ce cas, le Glencairn serait de mise pour déguster un bon scotch, mais en attendant, le Old-Fashioned fait très bien l’affaire et est plus polyvalent. Avec ce verre, il vous sera possible de déguster plusieurs cocktails tels qu’un Whisky Sour, un Caipirinha, un Maï Tai, etc.

Crédit photo: Jelly Toast

Crédit photo: Jelly Toast

Même si le champagne est plutôt dispendieux, dites-vous que la flute l’est beaucoup moins. Que ce soit pour votre prochain brunch où les Mimosas couleront à flot ou lors d’occasions plus festives, les flutes sont toujours les bienvenues. Vous pouvez même les utiliser pour y mettre un simple jus d’orange, une fraise tranchée et une feuille de menthe et vous voilà avec un super mocktail. Les possibilités de cocktails avec ce type de verre sont moins grandes, mais l’investissement en vaut la peine.

Crédit photo: Cooks with Cocktails

Crédit photo: Cooks with Cocktails

Le dernier type de verre et non le moindre est le verre à shooter. Petit ou grand, tout le monde se doit d’en posséder au moins 4, puisqu’habituellement, un party ça ne lève pas beaucoup à deux. Plusieurs types de shooter sont faciles à faire tels que des mini-Bloody (Clamato, Tequila, Tabasco), Gin Concombres (Gin, concombres, sel et poivre), Kamikaze (Vodka ou Tequila, liqueur d’orange ou Aperol, jus de lime), Hot shot (espresso, Galliano, crème fouettée) et j’en passe. Heureusement, ce type de verre ne sert pas seulement au shooter, mais également en cuisine. Les verrines sont à la mode, il est donc possible de leur trouver plusieurs fonctions.

Crédit photo: 1 ou 2 Cocktails

Crédit photo: 1 ou 2 Cocktails

À vous de faire vos choix ! Bonne dégustation