Dans les dernières semaines, il m’est arrivé tellement d’évènements malchanceux que je ne saurais vous les énumérer en entier. Quand même, je vais vous partager les highlights de mes, ô combien nombreux, déboires.

Tout a commencé lorsque j’étais en voyage. Étant une personne facilement distraite, pour ne pas dire lunatique, il m’arrivait souvent d’échapper un ou deux billets d’avion/de train sans que je m’en rende compte. Par chance, mes amis gardaient toujours un œil sur moi, tels des parents qui surveillent leur petite fille. Grâce à eux, tout s’est bien passé, sauf à Toulouse où un pickpocket m’a dérobé mon enfant chéri : mon iPhone. J’étais plutôt contrariée, mais je me suis dit qu’au moins j’étais toujours en vie et en santé, passeport en poche ! Il faut voir le bon côté des choses, non ?

De retour à Montréal, je me suis procurée un iPhone flambant neuf, le 5, la grosse affaire. Oh que j’étais heureuse! Je ne sais pas si vous avez déjà expérimenté, mais la vie sans cellulaire, ce n’est vraiment pas facile. C’est comme si l’on vivait momentanément dans une grotte à l’écart de la civilisation et en retard sur les plans du samedi. Eh bien, croyez-le ou non, j’ai perdu en un peu moins de 24 heures mon nouvel enfant chéri! «Ouais, sérieux. J’ai accompli ça!» Bien entendu je n’étais pas à jeun donc je n’ai que moi à blâmer, mais vous admettrez que c’est quand même très frustrant ! Et si ça pouvait s’arrêter là…

Quelques jours plus tard, alors que j’étais en cours, mon ordinateur portable est tombé du haut du bureau et il a rendu l’âme : c’en était fini de mon petit Acer rouge. Je me suis retrouvée sans cell ni laptop. Le cauchemar de toute étudiante!

Bref, pas chanceuse la fille. Je ne vous conte même pas les X nombres de fois où je suis tombée dans les escaliers roulants à l’école, où je suis rentrée dans une borne-fontaine en marchant, où j’ai renversé du vin rouge sur mon nouveau chemisier blanc… Je me suis donc demandée ce que j’avais bien pu faire au Bon Dieu pour m’attirer son mauvais œil de la sorte.

Voici donc une petite liste de choses à blâmer pour tous mes malheurs, question de pouvoir rejeter la faute sur quelque chose d’autre que moi.

  • Passer sous une échelle
  • Briser un miroir
  • Ouvrir un parapluie à l’intérieur
  • Passer le sel de table de main en main à quelqu’un
  • Croiser un chat noir
  • Rêver que l’on perd ses dents (ça signifie que la mort vous guette)
  • Passer le balai à la nuit tombée (vous ferez fuir vos amis, le bonheur et l’argent)
  • Manger à 13 à table (désinvitez quelqu’un s’il le faut)
  • Les vendredis 13 (le prochain est en décembre, alors préparez-vous et procurez-vous un fer à cheval, une patte de lapin, un trèfle à quatre feuilles, etc.)

Voilà. Je soupçonne un p’tit minou noir d’être à l’origine de tous mes malheurs… Certains diront que c’est mon insouciance et mon inattention, mais je préfère blâmer le chat, ok?