L’Automne est synonyme d’une baisse de température drastique, de nez rouges, d’une bonne excuse de se faire un thé à n’importe quelle heure de la journée, des feuilles qui tombent… et des cheveux qui tombent.

Ok, dis comme ça, c’est carrément dégeu, mais on s’entend que je ne suis pas ici pour vous parler de calvitie précoce. Il est connu qu’avec chaque changement de saison, notre corps se transforme lui aussi, et nos cheveux sont donc concernés. C’est la raison pour laquelle bon nombre d’entre nous décident de faire un tour chez le coiffeur, histoire de requinquer notre chevelure quelque peu désemparée par notre situation pré hivernale.

Que celle qui soit sortie de chez un coiffeur satisfaite à 100% par sa nouvelle coupe (à tous les coups) me donne un coup de fil illico pour que j’aille tester cette impossibilité !

Il y a presque deux ans de ça, j’ai eu une envie de renouveau sur le plan capillaire. J’avais passé les 3 dernières années à garder mes cheveux en carrés courts, et cette fois je me suis dit, c’en est assez. Donc, pour changer un peu j’ai voulu tester la frange. Quelle mauvaise idée. J’ai passé la majorité de l’été avec des barrettes dans les cheveux, histoire d’éviter le ridicule au maximum.

Je n’ai pas eu assez de guts pour me faire une véritable frange au niveau des sourcils, ce qui fait que je suis sortie de chez mon coiffeur avec un espèce de toupet entre-deux absolument immonde qui était assez long pour cacher les yeux, et trop court pour se tenir derrière l’oreille. Bref, mauvais calcul de ma part.

Depuis ce jour là, je me suis jurée que je ne demanderais plus à l’avenir des coiffures trop excentriques.

Mais je comprends ce besoin urgent de changer de tête qui s’empare de nous quelques fois. Une nouvelle coupe de cheveux complète semble être la réponse idéale, mais finit toujours par nous faire plus de mal que de bien.

Alors, ladies, suivez ce précieux conseil qu’une amie m’a donné. Si tu veux changer de tête, parfois il s’agit simplement de changer de couleur, ou de ton.

Avant de partir en vacances cet été, je suis allée me faire un « balayage californien blond ». Alors oui, dis comme ça, ça fait très prout prout tralala, mini pouf, mais franchement le résultat était surprenant ! C’est un peu comme si j’avais blondit avant l’heure, de façon complètement naturelle. C’est une des rare fois où je suis sortie satisfaite de chez un coiffeur, pour la modeste somme (heumheum) de 80 et quelques dollars….