Emménager avec sa tendre moitié pour la toute première fois c’est, disons-le, tout un step. Ça pourrait être une très belle expérience, comme ce pourrait être une catastrophe. Certains adoreront le quotidien à deux, alors que d’autres se sentiront étouffés par cette cohabitation. Mais comment savoir à l’avance si notre couple survivra à ce rite de passage?

Honnêtement, rien n’est certain, mais quelques indices peuvent vous permettre de savoir si votre copain sera un coloc de rêve :

  1. Si l’idée d’emménager ensemble vous rend tous deux nerveux, c’est bon signe (contrairement à ce que l’on pourrait penser). Cela veut dire que vous comprenez qu’il s’agit d’une décision importante qui apportera de gros changements!
  1. Selon vous, le move va de soi. Si le tout vous paraît naturel, c’est que vous avez pris la décision sans pression extérieure et que vous ne vous sentez pas forcer de sauter le pas.
  1. Votre couple a survécu à plus d’une tempête? Alors, vous être probablement prêt à affronter les mille et une mésententes que le quotidien à deux vous apportera. Parce que TOUT deviendra sujet à chicane : le ketchup dans le frigo ou dans le garde-manger, la lunette des toilettes relevée, les lumières qu’on oublie de fermer, le restant de pâte à dent dans fond du lavabo et j’en passe… Bref, vous aurez besoin de vos outils de réparatrice professionnelle de conflit de couple pour survivre.
  1. Si votre tendre moitié est aussi votre partenaire de voyage, alors il y a de fortes chances pour que la cohabitation se passe bien pour vous. Vous connaissez les habitudes de l’autre et vous savez de quoi il peut avoir l’air après 5 jours collé 24 h/24 h, alors ça devrait aller!
  1. Finalement, si vous passez presque toutes vos nuits ensemble et que vous êtes quasi inséparables au quotidien, il n’y a pas raison de craindre la cohabitation. Vous y êtes déjà conditionnés!

Bref, je crois qu’il ne faut pas trop appréhender cette étape. Vous aurez probablement beaucoup plus de plaisir à construire votre nid d’amour que de moments négatifs. Profitez-en à deux! Et ne vous laissez pas marcher sur les pieds : le ketchup c’est dans le frigo!