Comme le stress, la fatigue, les hormones, les colocataires et certains médicaments, il y a une multitude de facteurs qui peuvent influencer la libido. L’avancement de l’heure qui annonce l’arrivée du printemps soulève une question intéressante : la température a-t-elle un impact sur la sexualité ? Y aurait-il une saison plus propice aux rencontres intimes ?

Quand y fait frette 

Il n’est pas fou de croire que faire l’amour sur un iceberg ne figure pas parmi les fantasmes les plus populaires. Bien que le froid ne déclenche pas, a priori, d’envies sexuelles, il provoque un désir de chaleur (logique !)… ainsi, un feu de foyer, un bain moussant aux chandelles ou tout simplement des câlins emmitouflés dans les couvertures sont toutes des situations favorables aux rapprochements ! 😉

Je le sais bien qu’avec des bas de laine, un col roulé & la morve au bord du nez, c’est difficile de se sentir au top de son sex-appeal, mais dévêtir, une à une, les dix couches de vêtement de sa douce moitié peut être une activité fort aphrodisiaque… surtout du fait que l’on voit moins de « peau » en hiver !

Certaines études rapportent que l’automne est la saison pendant laquelle les taux de testostérone (hormone associée au désir sexuel) sont les plus élevés, chez les hommes comme chez les femmes. D’ailleurs, entre 2012 et 2015, les pics de naissances au Québec se situaient en juillet, août et septembre. Cela veut dire qu’il se passe des trucs intéressants entre octobre et décembre… et que spermatozoïdes & canicules ne font pas bon ménage !

Or, vers la fin de l’hiver, le moral est plus bas (en raison du manque de lumière) et cela pourrait certainement affecter votre sexualité. Si c’est votre cas, quelques séances de luminothérapie peuvent vous faire le plus grand bien.

Quand y fait chaud 

Quand il fait chaud, c’est chaud ? Si on se fie au vocabulaire sexuel, tout renvoie à la chaleur : être « hot », une nuit torride, brûler de désir, avoir le sang chaud, etc.

L’été nous offre de plus longues périodes ensoleillées. L’exposition à cette lumière stimule la production de sérotonine, qui régule l’humeur et agit à peu près comme un antidépresseur. Nul besoin d’en dire plus, armons-nous de bonne humeur (et de crème soleil), puis ensoleillons-nous !

Comme Passe-Partout nous le chantait, l’été c’est fait pour jouer ! Les vacances sont source de bonheur, de détente et d’épanouissement. Elles sont aussi l’occasion d’accorder plus de temps à son partenaire et de briser la routine, pourquoi pas ? Moins de stress, plus de fesses !

L’éveil de la nature, ça fonctionne aussi pour le désir sexuel. Normal qu’à l’arrivée du printemps, on puisse constater un certain regain d’ambitions romantiques… ou du moins l’envie de faire 1 ou 2 belles rencontres au cours de la période estivale !

Et vous, y a-t-il une saison qui vous rend plus sexuellement actifs-ves ? Est-ce que vous feelez hot hot hot été comme hiver ?