L’année dernière, j’ai eu 23 ans le 23 septembre et à ce qu’on dit… J’amorçais mon année chanceuse. Au moment où j’écris ses lignes, je savoure les dernières heures de cette grande année très très spéciale puisque demain, c’est ma fête!

Alors, a-t-elle été si chanceuse cette 23e année d’existence?

La chance est un concept bien particulier… Est-ce que tout ce qui m’est arrivé durant la dernière année est dû à cette combinaison magique du 23 et du 23? J’espère que non, mais en même temps quand je regarde les mois derrières moi, je me dis qu’il y définitivement beaucoup de matières à évaluer.

Pour commencer : la confiance en soi! Je pensais que j’avais confiance en moi; puis il y a moi aujourd’hui. Une petite fille qui a pas mal plus confiance en elle qu’il y a un an et surement moins que dans un an. C’est ça la beauté de vieillir on apprend à connaître nos forces, nos faiblesses et si l’on est assez rusé ou si c’est notre année chanceuse 😉 on donne beaucoup d’amour à nos faiblesses et on tente de mieux les comprendre pour finalement en faire des atouts. Tellement cliché, mais cruellement vrai!

Dans la dernière année, j’ai produit et animé ma webtélé, je n’ai pas fait de crises d’angoisse, j’ai eu du plaisir dans un emploi stimulant, j’ai aussi quitté cet emploi quand il est devenu moins intéressant pour moi et j’ai osé couper mes longs cheveux (that’s a big deal)!

Ensuite, il y a les gens qui m’entourent et je pense que c’est là que je suis le plus chanceuse. J’ai le copain dont toutes les filles rêvent, littéralement. *** J’en profite, puisque c’est ma fête, pour demander aux filles qui m’entourent d’arrêter de m’en parler, pu capable de vos éloges! *** Après, il y a des amis extraordinaires et une famille qui sont là pour me soutenir, même si cela implique d’embarquer dans mes projets sans issues.

Au cours des derniers mois, des gens extraordinaires m’ont fait confiance et m’ont permis de réaliser mes rêves et dépasser mes attentes. Considérant que mes attentes sont ridiculement trop élevées… Ce n’est pas rien!

Il y a aussi des gens que je ne connais pas nécessairement beaucoup, qui, eux aussi, veulent bien me prêter leurs talents pour alimenter mes projets que j’espère qu’ils considèrent comme leurs projets. Btw, j’en ai remercié une poignée hier sur le blogue et FB, si jamais vous voulez des noms… Quand j’y pense, c’est quand même fou! Je suis chanceuse, pas de doute!

Ça donne peut-être l’impression que je ne fais que vous exposer à quel point ma vie est merveilleuse et parfaite et blablabla. Ce n’est pas le cas, j’ai déjà Instagram pour ça anywayzzz!

Blague à part, ce n’était pas le but de cet exercice! Ça fait plusieurs semaines que je veux dresser le bilan de mon année afin de prouver ou non la théorie de «l’année chanceuse» et grâce à lui, j’arrive à la fin de mon article avec un constat. Lire, la vérité absolue.

Si vous vous êtes rendu à la fin de cet article un peu lourd (j’ai le droit, c’est ma fête!) je suis obligée de confirmer que : oui, j’ai été et je suis chanceuse en criss!

En espérant que mes 24 ans soient parsemés d’une ou deux fantaisies et de chance.