Il y a de cela deux ans, Léa (prénom fictif), 25 ans, enchaînait les rendez-vous galants avec un homme merveilleux. Un soir, au moment de se dévêtir pour la 1ère fois, elle constate que son potentiel prince charmant a un micro pénis… Aujourd’hui, Léa me raconte qu’elle vit le meilleur sexxx de sa vie.

L’importance (ou non) de la taille du pénis pour faire grimper sa partenaire dans les rideaux est un sujet maint discuté et débattu, mais nous ne pouvons adresser cette question sans établir ce qui est à l’origine du plaisir et du déclenchement de l’orgasme chez la femme.

Longtemps boudé par la médecine, le clitoris est l’équivalent d’un iceberg bien trop méconnu. Extrêmement riche en récepteurs sensoriels et entièrement dédié au plaisir féminin, il est bien plus qu’un petit « bouton » visible ; ses racines « entourent » les parois du vagin et mesurent jusqu’à 9 cm [1].

Lorsque stimulé, le clitoris devient en érection : son capuchon se rétracte, il se durcit, se gonfle et devient perceptible au premier tiers interne de la paroi antérieure du vagin [2]. Cette zone est connue comme étant le point G… point G = racines du clitoris [3]!!!!!!

clito1

Lors d’une pénétration vaginale, le clitoris est automatiquement stimulé indirectement au niveau de ses racines et parfois directement par la masturbation simultanée ou par le frottement contre le pubis du partenaire. Bye bye dualité « clitoridienne – vaginale »!

Et les dimensions péniennes là-dedans? Considérant que le « gros de l’action » se situe au premier ⅓ interne du vagin, la largeur de ladite verge serait probablement plus déterminante que la longueur…

La pénétration, c’est bien, mais ce n’est qu’un volet de la sexualité (promis)! Ne penser sexualité qu’en termes de pénétration, c’est se limiter. Deux corps peuvent danser autre chose qu’un tango pénis-vagin et le jeu en vaut la chandelle!

Finalement, avoir un porte-avion dans les pantalons (comme le chantait si bien Jean Leloup), est-ce un critère important pour le plaisir sexuel de ces dames? Et bien, je ne crois pas! Le plaisir ne se mesure pas en centimètres. Chaque femme apprend à cultiver le plaisir qu’elle ressent avec son partenaire et ce, indépendamment de la grosseur de son engin.

Ceci étant dit, il se peut que Juliette trouve son Roméo trop petit en-dessous de la ceinture. Ça reste une question de préférences… à l’égard des plus gros engins tout comme des plus petits et cela dépend donc de chaque Juliette!

Comme dans le cas de Léa, si ta fréquentation n’est pas « équipée pour veiller tard », rappelles-toi qu’il y a 1001 façons de s’exciter, encore faut-il vouloir essayer!! Après tout, ce sont les frissons & les papillons qui font le plaisir et non le fait de coucher avec un étalon?

P.S. Le David de Michelangelo ci-haut le prouve: pas besoin d’être très membré pour être un chef d’œuvre!

 

[1] O’Connell, H. E., Hutson, J. M., Anderson, C. R., & Plenter, R. J. (1998). Anatomical relationship between urethra and clitoris. The Journal of urology,159(6), 1892-1897.
[2] Puppo, V., & Puppo, G. (2015). Anatomy of sex: Revision of the new anatomical terms used for the clitoris and the female orgasm by sexologists.Clinical Anatomy28(3), 293-304.
[3] Foldes, P., & Buisson, O. (2009). REVIEWS: The Clitoral Complex: A Dynamic Sonographic Study. The journal of sexual medicine6(5), 1223-1231.