Facebook : idéalisateur de personnes

Bon, j’ai dit Facebook, mais on peut englober là-dedans tous les réseaux sociaux, surement aussi les sites de rencontre, mais je ne peux pas parler d’expérience ici, alors je m’abstiens. Vous vous dites : « Mais de quoi elle parle ? »… Ben voyons, ça me semble évident… Déjà que je déplorais les réseaux sociaux pour être sources de chicanes dans les couples et de ruptures, maintenant je les déplore aussi pour être source primaire de déception à la suite d’une première rencontre dans un contexte de séduction. Vous ne saisissez toujours pas ? Alors, je vous explique.

On fait une énorme, plus ou moins énorme selon les personnes, sélection de ce qu’on partage sur les réseaux sociaux. D’habitude, on met des photos, des commentaires, des liens, qui ne représentent qu’une infime partie de la personne qu’on est. On amplifie donc un aspect de notre personnalité qu’on trouve des plus avantageux. On veut avoir l’air intelligent… On prend en photo notre grosse pile de livres de notre cours de droit et on met ça sur Instagram… On veut montrer aux autres qu’on se fout de toutes les conventions sociales… On met TOUTES les photos de nos souleries quotidiennes. On veut avoir l’air du gars le plus friendly au monde… On se ramasse avec un deuxième compte Facebook, parce que le premier a atteint le nombre maximum acceptable d’amis. On veut avoir l’air super cultivé… On fait un album de tous les lieux qu’on a visités sur cette Terre… On se pense le prochain chef célèbre qui passera à une émission de matante le matin à V… On prend en photo tous les mets qu’on déguste… On veut avoir l’air sensible… On publie un vidéo de chat. Bref, j’en reste ici avec les exemples, vous comprenez le principe. Résultat : on se fait une idée, souvent pas représentative de la complexité de l’être que vous êtes. Une vie banale se transforme ainsi facilement en une vie exceptionnelle.

 

Alors, jusqu’ici ça ne pose pas trop problème, surtout quand tu as découvert comment bloquer les commentaires dans ton fil d’actualité sur Facebook des personnes que tu trouves les plus gossantes au monde. Le problème dans un contexte de séduction, oui, parce que dans mon monde, il y a toujours problèmes, c’est lorsqu’à partir de cette sélection de leur personnalité, tu te fais une idée qui se transforme graduellement en une idéalisation générale de la personne. Et quand tu la rencontres finalement en vrai… Déception… Tu te rends compte qu’elle est normale, ben normale, rien d’extraordinaire, juste un autre être humain, ben banal comme toi. Et là, toutes les fantaisies que ton petit cerveau s’était imaginées sur cette personne s’effondrent brutalement.

 

Mais qui sont les coupables dans tout ça ? Les personnes qui sont honnêtes, mais pas complètement en ne dévoilant qu’une partie d’eux-mêmes sur les réseaux sociaux ? Ceux qui fantasment sur le cadrage serré que veulent bien nous montrer les autres ? Évidemment, les deux, toujours dans contexte de séduction of course. Si tu montres juste les plus beaux côtés de ta personnalité, c’est un jeu assez dangereux. Tu dois prévoir une plus grande déception, si déception, il y a. Et les autres, avec leur idéalisation, mettez dont un grain de sel dans vos rêveries, où plutôt redescendez sur terre, du moins jusqu’à tant que l’autre vous donne de vraies raisons de fantasmer.