Sans vouloir affirmer que mes relations en couple sont meilleures que celles des autres, j’ai quand même de bonnes statistiques à ma fiche. Mais qu’elle est la clé du succès Rose? Je vous dévoile mon secret avec plaisir : allonger la période de fréquentation. Ce n’est pas toujours facile et ça laisse ta mère confuse, mais ça vaut le coup de l’essayer.

 

Qu’est-ce qui a de mal à fréquenter quelqu’un?

 

Je suis toujours découragée quand mes amies s’annoncent en couple après trois semaines de fréquentation. Je roule les yeux au ciel, je soupire doucement et je me questionne : «qu’est-ce qui presse tant?» On s’entend si c’est vraiment LE bon gars pour toi, même si tu attends 2, 3 ou 4 mois avant de faire le saut, il sera toujours là. Mais au contraire, si ce n’est pas ton futur vrai de vrai chum, tu ne le découvriras pas à tes dépends lorsqu’il sera trop tard.

C’est vrai, l’amour ce n’est pas irréversible, tu peux dire à quelqu’un «je t’aime» et corriger le tir le lendemain, mais pourquoi cumuler les relations vides qui te font dire 2 ans plus tard : « j’ai eu 3,5 chums dans ma vie? »

Il y a plusieurs raisons pourquoi je préfère prendre mon temps avant de me lancer en concubinage. Tout d’abord, parce que j’ai beaucoup d’orgueil et je déteste me tromper, mais c’est essentiellement pour éviter les mauvaises surprises. Avant de dire oui, je veux voir comment il agit avec moi dans différentes circonstances : avec ses amis, avec sa famille, en fin de session, quand il boit 1 ou 2 verres de trop. Et, je souhaite que lui aussi me voit sous toutes mes facettes.

 

Pourquoi est-ce si important?

 

Je me dis simplement que je ne voudrais pas sortir un mois avec une personne, le faire entrer dans ma vie et me rendre compte quelques semaines plus tard qu’il est méchant quand il est en boisson ou qu’il ne supporte pas que je traîne avec des amis gars. OU pire, je ne veux pas l’entendre dire du mal de mes amies! Vous pensez que j’exagère dans mes spéculations? Et bien non, une de mes amies était en couple avec un faux poète d’Outremont, jusqu’à ce qu’il lui dise à quel point il nous détestait. Il nous avait rencontré qu’une seule fois le salaud. You’re still on my black list boyyyy!

Ce qu’on évite avec la fréquentation prolongée c’est d’être désenchanté par la vraie personne. Ç’est un sujet qu’Audrey a déjà abordé dans plus d’un SexoPOP, mais on joue tous une petite game lorsqu’on voit une nouvelle personne. On se met à notre avantage, on est plus drôle, plus cute, on bat plus des cils. Trois semaines ne me semblent pas être assez pour briser cette façade de charme. Est-ce que c’est justement ça qui vous attire chez la personne, parce que ça pourrait s’estomper… Par contre après deux mois de fréquentation, on peut croire qu’on a trouvé la vraie personne devant nous. Notre jugement est donc moins biaisé.

Bref, il y aura toujours des exceptions à la règle. Ce que je tente de véhiculer c’est que même si les autres vous mettent la pression avec leur : « PIS ES-TU EN COUPLE?» prenez le temps dont vous avez de besoin. J’ai attendu environ 4 mois avant de sortir avec mon copain actuel, je l’avoue c’est un peu long. J’ai simplement mis au clair avec lui que j’avais besoin de temps, je n’étais pas tout à fait rendue-là, mais je savais que je ne devais pas le lâcher. Bien joué! Nous sommes ensemble depuis plus de 2 ans.

Si c’est le bon, il sera encore là.