La quoi ?? La masturbation !!

Si certains aspects de la sexualité demeurent toujours tabous, la masturbation en fait partie, du moins, partiellement partie. Pourtant, plusieurs espèces humaines pratiquent cette activité depuis des siècles et on pourrait quasiment dire que ça fait partie de notre génétique. Alors pourquoi est-il toujours mal vu d’en parler en public ? Parce que ça fait partie de l’ordre du privé alors, ça devrait rester ainsi ? Bullshit ! En mettant en commun nos expériences individuelles, ça nous permet d’apprendre et d’essayer de nouvelles techniques, donc d’enrichir notre sexualité. Puis à la base, pourquoi se masturbe-t-on ? J’aime bien comparer la masturbation au fait de pleurer. Au niveau physiologique, dans les deux cas, c’est comme s’il y avait un trop-plein de tension et le fait de pleurer ou de se masturber, selon le cas, viendrait diminuer cette tension. Mais là, ne pensez pas que quelqu’un qui pleure beaucoup se masturbe aussi beaucoup. C’est une sorte d’analogie et non un lien de causalité. Peut-être avez-vous remarqué que vous vous masturbez plus souvent lors de périodes stressantes,comme à une mi ou fin de session, vous avez maintenant votre explication.

Et puis, se masturber permet d’apprendre à se connaître. À savoir quelle sorte de touchers on aime, la pression, le rythme qui nous excitent davantage. Pour ma part, j’encourage fortement les personnes à s’explorer par la masturbation, mais par pitié, pour ceux qui pratiquent cette activité devant leur ordinateur, pouvez-vous, svp, prendre le temps d’enlever le rouleau de papier de toilette qui traîne à côté avant que votre douce vous rende visite ?! Merci ! Et là, quand j’encourage la masturbation, je ne fais pas référence à ceux pour qui le but est de venir le plus vite possible. Ceci peut entraîner des petits problèmes de précocité une fois rendue dans une relation avec une autre personne. Et pour ceux qui ont cette tendance à venir plus vite que voulu lors de vos ébats en duo, servez-vous de la masturbation pour vous exercer à retarder votre éjaculation plutôt que l’inverse ! Ah ! Et par-dessus tout, svp messieurs, avoir une relation sexuelle ne devrait pas ressembler à une masturbation où le vagin remplace la main… Le marteau-piqueur ne devrait rester que sur les lieux de construction et non dans les chambres à coucher.

La masturbation en public ?? Peut-être que pour vous, chers hommes, c’est l’un de vos fantasmes, qu’une charmante inconnue glisse tranquillement sa main vers vos parties génitales et se mette à vous masturber dans un bar à la vue de tous… Mais pour nous, les ladies de ce monde, ça ne fait PAS partie des choses qui nous excitent ! « Dude, tu ne connais même pas mon nom de famille, tente pas de te faire chummy avec ma pussy ! C’est pas parce que je t’ai autorisé à danser avec moi ou à déposer tes lèvres sur les miennes que tout t’est permis. Slow down buddy ! ». Peut-être que dans ce langage ça vous rejoint un peu plus ?? Peu importe la façon de le dire, la seule conclusion est : ne faites pas ça ! Et là, je n’inclus pas les personnes en couple depuis longtemps qui tentent de mettre un peu de piquant à une soirée en teasant l’autre par des petits effleurages sous la longue nappe de la table au resto. Si c’est fait discrètement, afin que personne ne vous voient, et que les deux sont into it, why not !

Sur ce, il ne me reste plus qu’à vous dire… Bonne séance de masturbation !