Je mens, tu mens, il ment, nous sommes tous menteurs à nos heures !

Bon, certains n’apprécient pas trop le terme et préfèrent dire qu’ils altèrent légèrement la réalité. Mais en fin de compte, le résultat est le même : on ne dit pas toute la vérité. Très tôt dans notre enfance on a appris à mentir, souvent pour éviter de se faire réprimander. Résultat : on se faisait encore plus chicaner parce qu’on n’avait pas dit la vérité. Alors pourquoi continue-t-on de mentir même si on sait que lorsque le mensonge est démasqué, les dégâts sont encore plus graves ? Parce qu’on a toujours espoir que le mensonge passe incognito… et c’est le cas dans bien des circonstances.

Un des plus gros mensonges, et celui qui est le moins bien caché, concerne notre âge. On a tous menti un jour pour sortir de l’alcool quand on était encore mineur. Mes amies et moi on avait notre routine. On me maquillait, on me mettait des talons hauts, un trousseau de clés à la main et le succès était assuré. Poppers’ en main, on ouvrait le coffre du scooter et la soirée était partie. OK, je dois admettre qu’à 14 ans j’avais la même shape qu’en ce moment même, alors les caissiers n’y voyaient que du feu.Ensuite, il y a eu les bars. Fausses cartes, ressemblance ou pas avec le détenteur, on s’en foutait. On était prêt à tout, même à laisser les moins chanceuses derrière, pour entrer dans ce club et party all night long.

On ment aussi pour augmenter nos chances de plaire. Tsé quand tu es mineur dans un bar, ton premier réflexe lorsqu’on te demande ton âge c’est de l’augmenter un peu, surtout quand tu sais très bien que l’autre est plus vieux. Un ami avait déjà rencontré une fille dans la vingtaine lorsque lui avait 17 ans. Sur le coup, il lui avait dit qu’il avait 20 ans parce qu’il ne pensait pas qu’il allait la revoir. Finalement, il lui a menti durant des mois sur son âge et quand elle l’a su… Ishh, ce n’était pas ben beau à voir ça d’l’air. Même moi dernièrement je me suis fait prendre à mentir sur mon âge. Ma fête est dans un mois, je me permets d’arrondir mon âge au chiffre supérieur. Mais j’avais une amie vigilante et à l’écoute qui a rectifié la chose : « Elle n’a pas 22, elle a 21 » ! Merci mon amie pour ce moment d’humiliation.

Et jusqu’à dernièrement, je pensais que c’était juste les plus jeunes qui mentaient sur leur âge pour tenter d’avoir plus de succès lors d’un flirt… Mais je me suis trompée ! Une amie me disait qu’elle avait rencontré un gars dans un bar et qu’il était un peu plus vieux… Un peu plus vieux ?? Genre 10 ans de différence… C’était sa limite ça, 10 ans. Bref, ils ont échangé leurs numéros de téléphone puis sont devenus amis sur FB. En stalkant son profil, elle s’est rendue compte qu’ils n’avaient pas 10 ans de différence, mais bien 13 !!! Euh, la limite du 10 ans est dépassée !

Morale de l’histoire : On ment tous. Les jeunes mentent sur leur âge pour se vieillir et les vieux, sorry guys, mentent quant à eux pour se rajeunir ! Mais augmente-t-on vraiment nos chances de scorer ? Je n’en suis vraiment pas convaincue pour ma part. Moi je dis : jouons cartes sur table ! Pas de mensonge, pas de mauvaise surprise !