Ce week-end j’ai clairement dépassé mon quota habituel de sorties, ce qui m’a permis de vraiment apprécier la gent masculine à son apogée, à 26 degrés dehors avec un indice d’humidité d’un milliard.

Lorsqu’il fait chaud, nous, les filles avons plusieurs options vestimentaires pour nous aérer. Nous avons les petites robes légères qui font passer l’air librement et de manière complètement efficace, les minis shorts et un débardeur encore plus court, une jupe et un crop top relax… Bref, le tracas vestimentaire hivernal n’a plus sa place en cette saison de chaleur.

Pour les mecs, c’est un autre combat. Puisque vous n’avez pas la chance de montrer vos petites guibolles à votre aise vous avez deux solutions : mourir de chaud en jeans et t-shirt, parce qu’après tout, il faut aussi souffrir pour être beau ou alors l’option wife beater, aka le choix douchebag du millenium.

Le wife beater ou marcel donne un petit look badboy, qui à la base n’est pas du tout déplaisant, on est d’accord là dessus. Malheureusement, la plupart des jeunes apollons qui choisissent, un soir d’été de se parer de ce costume n’ont pas le corps pour; et pour une fois je ne vais pas seulement cracher sur ceux qui sont mous du bide.

Comme notre version de la petite robe moulante, le wife beater ne pardonne pas. Il est, la plupart du temps, assez près du corps et ne laisse aucune chance à vos petits bourrelets de se cacher. Si en plus de votre beer belly vos bras ressemblent à deux Q-Tips qui par-dessus le marché ont gardé le bronzage de votre t-shirt de votre escapade dans les Laurentides le week-end passé, vous êtes fait.

Même si le nom « wife beater » donne un aspect très viril à ce haut (voire même misogyne), cela ne veut pas dire qu’il faut être Mr. Beef 2013 pour le porter. Les gros bras de se monde aiment se montrer et se pavaner, muscles au vent en mode « check mes gros gunz », mais le marcel ne vous donnera pas le rendu tant attendu messieurs. J’ai remarqué que ces bons hommes se procurent toujours le wife beater avec le même décolleté super provoquant qui ma foi, choquerai même Pamela Anderson. Et de ce fait, tout déborde : les pects, les biceps, y’en a pour tout le monde, mais bon dieu que c’est laid ! Vous êtes limite plus provocants que nous!

Bon évidemment, certains mecs peuvent porter ce fameux wife beater. Les hommes au corps de rêve qui n’existent que dans les publicité American Eagle ou Abercrombie & Fitch (quand ils ne sont pas complètement à poil).
D’ailleurs, j’en ai rencontré un à une de mes soirées, and even got his number ! Le seul hic; il lui manquait une dent. Et lorsque je lui ai demandé le pourquoi du comment, m’attendant à une histoire fantastique de baston et de dealer de drogues il m’a répondu : « Oh, elle n’a juste jamais poussé ». Ah, d’accord. Comme quoi, la perfection n’existe pas.