L’amour nous promet de nombreuses choses depuis que nous sommes tout petits. Elle nous promet le bonheur, l’équilibre, la joie de vivre, la santé et surtout la confiance en soi. Cet apprentissage commence assez tôt avec les fameux contes de fées. Adeptes finis de Cendrillon ne me lancez pas tout de suite des pierres, je ne jette pas tout le blâme sur les contes de fées, mais je souligne que dès l’enfance on nous présente au cinéma une jolie princesse triste dans sa tour, qui lorsqu’elle rencontra son prince charmant, devena automatiquement heureuse pour la vie.

Saviez-vous qu’il existe le complexe de cendrillon? Ce complexe explique pourquoi certaines femmes sont dans l’attente plutôt que dans l’action. Inspiré il y a une quelques années par la psychanalyste américaine Colette Dowling, ce complexe serait en quelque sorte une patience féminine caractérisée par la croyance que la réalisation de soi dépendant de l’intervention d’un homme.

J’ai malheureusement frôlé ce complexe durant quelques années, croyant que mon prince allait venir à moi comme par magie, jusqu’au jour où marraine la bonne fée est venue me parler d’une soirée speed dating où je pourrais rencontrer de charmants princes montréalais prêts à s’engager. Était-ce un rêve? Non pas du tout, cette soirée a réellement eu lieu et cela fait maintenant 7 mois que j’ai rencontré mon prince. Par contre, te donner espoir de trouver de l’estime et de la confiance grâce à l’amour est un piège à éviter, car il n’y a rien de pire que d’attendre après quelqu’un pour être heureuse. Je ne dis pas que l’amour n’est pas extraordinaire, au contraire, l’amour donne des ailes, encore plus que Redbull, mais il ne faut pas attendre après elle pour commencer à voler.

La vie n’est surtout pas un conte de fées. Loin de là, on tombe, on se blesse, on essaie de recoller les morceaux cassés, on concilie des horaires de premières ministres, et on veut trouver l’homme de notre vie. Et bien mesdames pour cela il faut être dans l’action, oubliez cendrillon et tournez-vous vers Mérida. N’attendez pas les douze coups de minuit ni les talons de verre avant de vous lancer vers quelqu’un, car le prince 2.0 viendra vers vous pour votre tête et non pas pour votre grandeur de chaussure (je l’espère)…