C’est en débattant sur le pour ou contre de se faire une frange avec mon coloc que je me suis aperçue à quel point les critères de beauté sont différents pour un homme et pour une femme.

Cela fait des années que je bave devant des mannequins au teint frais et à la frimousse encadrée d’une jolie frange coupée à la va-vite. Cette coiffure est pour moi la définition même de la liberté. Tous les deux mois, j’ai ma phase « ok, cette année je me fais une frange pour de bon » et je google littéralement tous les styles de franges. Je vais même jusqu’à regarder des filles se couper la frange elles-mêmes sur youtube… Cette envie de frange s’est d’ailleurs accentuée il y a quelques mois lorsqu’un de mes amis a comparé mon front à un écran de télé Samsung… merci la vie.

Bref, la semaine dernière je me suis affalée sur le canapé avec une pile d’anciens magazines de mode dont j’ai pris l’habitude de répertorier soigneusement. Après quelques pages tournées, je suis tombée sur LA photo de LA frange que je voulais, qu’il me fallait.

Remplie d’une toute nouvelle euphorie, et d’un regain d’énergie, j’ai montré la photo à mon coloc et lui ai demandé : «  Avoue, elle est canon cette fille !? » certaine qu’il partagerait mon opinion. « Bah, franchement, moi je ne la trouve pas belle ».

D’abord confuse et ensuite énervée, je lui ai demandé, pourquoi. « Je sais pas, sa bouche et bizarre et elle a trop de sourcils. ». Une bouche bizarre ? Elle est très bien sa bouche ! Et trop de sourcil ? Last time I checked elle n’était pas en mode Frida Kahlo!

S’en est suivi un marathon pour trouver la femme parfaite (avec ou sans frange). À mon grand désespoir, mon coloc me montrait continuellement des photos de femmes que je considère comme « bellement banale ». Oui, ces femmes ont une beauté typique, mais je ne les envie pas pour autant. Ce que je cherche ce sont les détails, qui au premier abord peuvent sembler quelque peu étranges, mais qui rendent une femme intrigante et charmante. Des dents du bonheur ? Pourquoi pas. Des sourcils épais et foncés ? Ils donnent de l’intensité au regard. Des taches de rousseurs ? Un must !

C’est à ce moment-là que j’ai compris que la mode est réellement vécue différemment chez les hommes et chez les femmes.

C’est autour d’un verre de vin chez Pullman’s que mon ami m’a fait remarquer quelque chose d’intéressant; «  Tu sais, vous les femmes, vous avez tellement été consignée pendant longtemps à un type d’accoutrements, qu’aujourd’hui vous vous êtes complètement libérées en ce qui concerne la mode. Forcément vos choix vont être différents des nôtres, vous allez tendre plus facilement vers l’originalité ». Cette  vision est, je vous l’accorde, un peu tirée par les cheveux. Mais j’aime me dire qu’il y a une raison valable qui explique pourquoi la plupart des hommes ont un fort penchant pour les blondes à forte poitrine, SANS frange.