Comme on dit, mieux vaut tard que jamais…

Me voici donc pour la troisième fois attelée devant mon écran pour vous parler du merveilleux mirage qu’est le Victoria’s Secret Fashion Show.

J’avais prévu vous faire une description heure par heure de mon visionnage, avec en prime une description détaillée de ma tenue (un one piece bleu pâle immonde, mais sooooo confortable). J’ai décidé d’en faire autrement pour la simple et bonne raison que je me suis fait totalement chier pendant ces 45 minutes de glitz n’ glam.

Je vous dis ça, mais j’avais hâte en vrai ! Quoi de plus sympa que de se goinfrer de Nutella en regardant des mannequins d’1m80 se dandiner ? Franchement, rien. Et pourtant… à mon grand désarroi, je me suis surprise à copieusement bailler et à vouloir me coucher avant la fin du show. WHY?!

1. Les thèmes étaient nazes
Ce qui m’impressionne toujours, ce sont les thèmes. Il y en a généralement 4 ou 5, et la lingerie est toujours folle. On en parle ?

Le cirque en 2012

VS- Cirque 2012
Le Fairy Tale en 2012 (année chanceuse dis donc !)

VS Fairy Tale 2012
L’univers enchanteur fait de bonbons et de joie en 2010

walks the runway during the 2010 Victoria's Secret Fashion Show at the Lexington Avenue Armory on November 10, 2010 in New York City.

Je dois l’admettre, j’ai bien aimé le dernier de cette année, celui des feux d’artifice.

VS fireworks

 

Mais sinon, Winter Wonderland (thème revisité 7500 fois..), United States of America et 70’s, je passe mon tour…

VS Winter wonderland

Winter wonderland

USA

USA

NEW YORK, NY - NOVEMBER 10:  Model and new Victoria's Secret Angel Romee Strijd from The Netherlands walks the runway during the 2015 Victoria's Secret Fashion Show at Lexington Avenue Armory on November 10, 2015 in New York City.  (Photo by Dimitrios Kambouris/Getty Images for Victoria's Secret)

70’s

2. What da fuck le fantasy bra ?
Les défilés « normaux » ont pour tradition de se terminer par la présentation d’une robe de mariée. Le Victoria’s Secret Fashion Show aime quant à lui, mettre en valeur le Fantasy Bra, le soutien-gorge qui coûte plus cher que tous ce que tu as pu t’acheter et ce que tes générations futures voudront s’acheter. Que même en vendant tous tes membres et en devenant une simple femme-tronc tu ne pourrais pas te le procurer. En toute logique, un truc aussi mucho expensivo (ne me jugez pas, j’ai fait Allemand à l’école) devrait théoriquement être canon. On se souvient du doublé sans faute de l’année dernière.

VS Fantasy Bra 2014
Cette année, c’était une nullité totale. Pas la peine de nous faire les yeux doux avec tes cheekbones de feu Lily, ton fantasy bra ne sert strictement à rien.

VS Fantasy Bra 2015
3. Pas fan des fœtus modèles
Il faut croire que Victoria’s Secret mise de plus en plus sur la popularité de ses mannequins contrairement aux années précédentes. Call me old school, mais les années ’90 me manquent terriblement en ce qui concerne le corps des femmes que l’on pouvait apercevoir à la télé et/ou sur les magazines. Tyra Banks, Naomi Campbell, you name it. De vraies femmes avec de vraies formes. Une poitrine généreuse, des cuisses qui avaient de l’allure, bref des humains qui n’avaient pas l’air de fœtus tout droit sortit du ventre de leur maman.

VS 90's

Parce que oui, parlons-en de Gigi Hadid et Kendall Jenner. J’ai beau être sur-fan de cette dernière je ne suis pas d’accord avec le fait qu’à 20 ans elle se pavane maladroitement sur cet immense catwalk, à mettre en avant un corps qui ne représente absolument pas la norme.

VS Kendall Jenner, Gigi Hadid

En gros, je me permets de vous parler de mon ras-le-bol de cette image trop lisse, trop parfaite, trop fausse et complètement rance. Je suis étonnée que cette marque réussisse encore à capter l’attention avec cette stratégie marketing un peu arriérée. Je suis curieuse de voir si le nouveau magasin sur Sainte-Catherine va tenir le coup, sachant qu’il est un des plus gros au Canada… Un Constat de Constance risque de s’imposer prochainement… 😉


 

Crédit photo : Victoria’s Secret