La semaine dernière, je suis enfin passée des paroles à l’action! Je me suis inscrite au yoga pour 1 an. Je n’avais jamais suivi un cours, mais j’y suis allée all in.

C’est tout récent que je m’intéresse à cette pratique. Avant, je me disais que j’étais beaucoup trop énervée pour la méditation. Pour ceux qui ne me connaissent pas, disons que la gestion du temps, ce n’est pas mon fort. Je réussis à tout faire, mais ce n’est pas étonnant que j’arrive en retard à ma propre fête… qui se déroule chez moi. Mes copines étaient en mode 5@7 et moi je sentais le swing d’une journée de 14 heures de tournage. Eh oui, un classique Simard… Donc, allez chantonner “aouuummm aaooummmm” les mains liées et les pattes croisées : je ne m’en pensais pas capable.

Mais c’est justement le but de ma chronique, le yoga ce n’est pas ça! Ce n’est pas de la relaxation constante avec des poses qui font craquer le dos. Je mets au défi n’importe qui de trouver ça facile. À ma première séance, je regardais la classe remplie de profils différents, et j’étais fru fru zen quand même parce que des dames deux fois plus âgées que moi et pas mal plus rondelettes étaient aussi beaucoup plus souples que moi!

Et je ne vous parle pas du yoga chaud! Officiellement connue comme la fois où j’ai eu le plus chaud de ma vie! Je me suis aveuglée avec ma propre sueur, il y a carrément eu des flaques d’eau sur les tapis des yogis. Dans mon innocence de beginner, je pensais que j’allais à peine suer et avoir des petites joues rouges…Non, ce n’est pas comme ça que ça s’est passé!

Je pense que le yoga pourrait être présenté d’une toute autre façon. C’est vrai que c’est hyper relaxant, car on médite et les professeurs synchronisent notre respiration, mais c’est aussi très physique. Il faut faire preuve d’endurance, d’équilibre et de flexibilité, une aptitude que Dieu ne m’a pas donnée. 

Le yoga peut être une super activité complémentaire, par exemple pour des joueurs de hockey ou des gens qui courent beaucoup. Pour ma part, je vais me concentrer là-dessus, et espérons que je sois capable de toucher mes orteils d’ici Noël…

Peut-être que grâce à mes cours je vais devenir relax… Nahh c’est peine perdue!