Je suis loin d’être experte en astrologie, en fait, je n’y connais absolument rien. Par contre, il n’y a rien qui me fascine plus qu’une personne qui  «name drop» mon signe astrologique après seulement deux minutes de conversation. Avouez qu’il y a toujours une tante ou une voisine obscure qui connait « vraiment ça »!

Je me suis toujours sentie très spéciale d’avoir deux signes astrologiques, peu de gens vont me croire, mais je vous jure que ç’est possible! Je suis née le 23 septembre et selon la revue, le site, le journal ou Jojo Savard, ma date de fête est incluse soit dans le groupe des vierges ou dans celui des balances. Ben chanceuse elle!

libra3

Même si c’est définitivement LA caractéristique qui m’a rendu spéciale toute ma vie,  j’ai appris avec les années et surtout en partageant ma vie avec une autre balance que j’étais, sans l’ombre d’un doute, une vraie de vraie balance.

Et, laissez-moi vous dire que ce signe astrologique c’est vraiment « pain in the ass », mes confrères comprendront certainement mes souffrances quotidiennes comme :

  • Choisir son repas dans un menu
  • x 10 dans un menu de plus de 5 plats
  • x 100 dans un menu de delicatessen
  • x 1000 dans un buffet
  • Faire des achats non remboursables
  • Choisir une activité de couple x1000 quand le couple est constitué de deux balances
  • Peser le pour et le contre d’absolument toute décision
  • Faire des choix instantanés
  • x10 si on est sous pression pour faire notre choix instantané
  • Choisir la caisse avec la file d’attente la moins longue
  • Faire des choix pour son avenir

Bref, être balance c’est un combat de tous les jours. C’est plus fort que nous, on doit peser le pour et le contre de chaque décision, aussi futile soit-elle!

« La Balance est mesurée afin de trouver un bon équilibre. » Selon signe-zodiaque.com.

Depuis que je m’assume pleinement dans la famille des balances et que j’ai abandonné mon petit côté givré : mi-vierge / mi-balance, j’ai fait de grands progrès. Premièrement, je laisse les décisions rapides aux autres. Deuxièmement, j’essaie de me fier à mon premier feeling, qui est souvent le bon. Troisièmement, en couple on a décidé qu’au lieu de jouer aux balances et peser toutes nos grandes idées, la personne la plus sûre d’elle, selon chaque situation, était la preneuse de décision.

Voilà, on ne fera pas de miracle, on est comme on est, mais c’est toujours bon de comprendre le « pourquoi  » de certains de nos comportements.

el3s

Pis comment vous vivez ça vous ?