Alors que la grisaille pré-hivernale (et non pas hivernale parce que Constance, on n’est pas encore en hiver aka, ce n’est pas encore décembre) semble nous plomber l’humeur et nous durcir les traits, j’aimerais prendre quelques instants pour illuminer votre journée de positif et de vitamine D à l’écrit.

Cela fait quelque temps que je remarque dans mon entourage une baisse de courage, mais surtout une baisse de bonne humeur. Il fait toujours trop froid, il fait sombre trop tôt, les profs sont barbants, les finaux arrivent par centaine de milliers, on n’a plus le temps de se voir… bref, c’est l’angoisse à chaque réveil : encore une journée de merde qui s’annonce.

Il est certain qu’avec l’approche de l’hiver, tout semble un peu plus glauque, un peu moins fun, je vous l’accorde. Mais il est temps de se mettre les pendules à l’heure les copains, la vie n’est pas aussi affreuse que ça. Vous ne trouvez pas qu’on exagère, juste un chouïa ?

Une très talentueuse amie m’a un jour offert un livre qu’elle avait elle-même fabriqué de ses délicates mains, intitulé : « Simple Pleasures, a celebration of the small, simple and seemingly irrelevant things in life that make you smile ». Ce livre regroupe de nombreux exemples de plaisirs simples de la vie quotidienne, qu’on a tendance à oublier : l’odeur des livres, le son de la pluie, un éternuement parfait… une compilation parfaite de bonne humeur.

En l’honneur de mon amie, mais aussi en l’honneur de nos vies pas si dèg’ que ça, j’ai moi-même concocté ma petite liste qui me permet d’être reconnaissante chaque matin. Ma petite liste de plaisirs personnels, de vous à moi.

Me coucher dans des draps fraîchement lavés, ouvrir un colis, les gros dîners annuels entre amis, essayer un tout nouveau vernis, barrer les parties les plus chiantes de ma « to do list », me parfumer le matin, l’odeur du café, lorsque ma coloc me texte pour que j’aille la rejoindre dans son lit, écrire des cartes postales, skyper, me rendre compte que mes cheveux ont poussé, rire jusqu’à en pleurer, voir de nouveaux likes pour 1 ou 2 Fantaisies, de beaux Tumblr, sortir de vieux albums, lorsque mon pharmacien m’appelle par mon prénom comme si on avait gardé des moutons ensemble, avoir la chance de voyager, faire du camping, sortir de l’appartement, la première fois que je sors mon bonnet, un bon verre de vino et du bon gossip, avoir des multivitamines gummies en forme de princesses Disney, aller au musée, une playlist parfaite sur 8tracks, m’endormir en voiture (pas quand je suis au volant hein), retrouver ma meilleure amie, les anecdotes, les décorations de Noël au centre ville, le monsieur qui joue sur ses instruments en bois sur St. Catherine, le biodôme (même s’il me déçoit à chaque fois, rien que l’idée de pouvoir y aller me réjouit), chanter fort et faux, finir un travail en avance (aka, jamais), les yeux bleus, all you can eat sushi, un bon fat mcdo, des bisous dans le cou, l’arrivée du printemps,  aller au chalet, apercevoir le bus au loin (celui que tu attendais tant), faire des plans sur la comète, aller à un mariage, lire un bon livre avant de se coucher, danser comme une tarée (quitte à en saigner du nez), le lundi soir devant trois émissions pourries back to back avec les colocs, une belle sieste, prendre un bain…

Faites cet exercice de temps en temps, vous verrez, vous appréciez davantage les petites merveilles quotidiennes.