Cela fait plusieurs fois que des amis mecs me demandent de les aider à renouveler leur garde-robe. Nos sorties en mode «pretty woman» me font tout autant plaisir à moi qu’à eux, car bizarrement, j’y trouve aussi mon compte.

J’ignore la raison pour laquelle j’aime me faufiler entre les étalages de costumes, blazers et pantalons, mais j’éprouve toujours une sorte de satisfaction, comme si la mode masculine m’apportait un certain apaisement intérieur.

Magasiner, lorsqu’on est une fille, devient rapidement une corvée. Il faut savoir, avec le temps, aiguiser son œil aux matières, couleurs et assortiments. Le monde de la mode est tellement en besoin de nous faire consommer que les créateurs ne savent souvent plus quoi inventer. Ainsi, je retrouve souvent sur les cintres des cardigans jaune fluo, des crop tops troués et des t-shirts de  mauvaise qualité. Bien s’habiller relève aujourd’hui du domaine de l’impossible.

Pour les hommes, la mode ne change pas énormément. Certes, les couleurs sombres laissent la place aux couleurs claires et vice versa, mais il n’est jamais question de changements radicaux. Le classique est souvent de rigueur, et je ne peux vous dire à quel point cela me calme.

Mon ami et moi sommes allés magasiner ce week-end pour lui trouver de nouveaux morceaux simples. Mon plaisir a été sans fin lorsque j’ai plongé tête première dans les t-shirts en cotons bleus, noirs et blancs. Ni paillettes ni longues phrases sans queue ni tête n’étaient présentes. Les assemblages paraissaient infinis dans ma tête.

C’est la raison pour laquelle je ne comprends pas pourquoi les hommes en général ne prennent pas de plaisir à magasiner. Vous avez tellement de beaux choix à portée de main et à des prix plus qu’abordables. Lorsque je vois des mecs habillés comme des sacs dans la rue, j’ai envie de les prendre par la main, de pousser la porte du premier magasin et de leur montrer l’univers de possibilités qui s’y trouve.

Ce n’est pas pour rien qu’à 16 ans, je ne m’habillais quasiment qu’en vêtements de garçon. Je ne dis pas que c’était une bonne idée (car ça ne l’était pas… une fille de 45 kg dans des jeans baggy d’homme, ça ne ressemble vraiment à rien.), mais mon amour pour vos chemises, pulls (et pantalons du coup) était déjà très aiguisé.

Je vous laisse simplement avec une chanson de notre bien-aimée Beyoncée, en vous répétant que if i were a boy, je serais le plus fashion de tous.