Parfois, je me demande si notre espèce, dite évoluée, ne trouve pas sa descendance chez le poisson rouge plutôt que le chimpanzé! Parce qu’après tout, la très grande intelligence de ces macaques distingue leur race. Preuves scientifiques à l’appui. Des tests très poussés démontrent à quel point ils apprennent vite et ne commettent pas les mêmes erreurs. Tout l’inverse de notre civilisation humaine. Tout comme le poisson rouge, l’Homme a une forte tendance à l’oubli, ce qui le plonge constamment dans un cercle vicieux. Il tourne en rond quoi!

Mais où je veux en venir? À nos relations, évidemment! Dernièrement, j’entendais une fille se lamenter sur sa vie affective. À quel point tous les mecs qu’elle fréquentait étaient toujours pareils et que ses relations finissaient toujours de la même façon. Le chimpanzé aurait tout de suite compris lui, mais le poisson rouge continu malgré tout à nager en rond… Ce n’est pas les gars qu’elle rencontre qui sont le problème, mais bien elle, le « ce n’est pas toi, c’est moi » prend tout son sens ici!  

C’est également typique à nous ça, de se victimiser. Se déresponsabiliser de ses choix et donc aussi de ses états d’âme pour trouver un coupable extérieur. Sur qui on crache son venin plutôt que de s’arrêter et de se demander : « Est-ce que je tombe vraiment sur les mauvaises personnes ou est-ce plutôt moi qui les choisi mal?! » Mais non,  » l’humain poisson rouge  » ne pense pas ainsi, il oublie et retourne et se blesse à nouveau et oublie et retourne et se blesse à nouveau, et ainsi de suite! Mais jusqu’à quand tout ça?

Jusqu’à tant qu’on s’en rende compte? NON, j’en connais des gens qui le savent très bien qu’ils ont une attirance envers les mauvaises personnes, mais ils tombent encore dans le panneau! Alors, jusqu’à tant qu’on soit vraiment tanné? NON, là encore, aucun individu relativement sain d’esprit ne resterait de son plein gré dans des situations qui finissent toujours en queue de poisson! Alors, jusqu’à quand va-t-on faire les mêmes choix qui nous mènent toujours aux mêmes erreurs?

Maudite bonne question! Chacun de nous avons notre propre cercle vicieux. Si ce n’est pas dans nos relations amoureuses, c’est dans nos amitiés, dans notre travail et le tout nous empêche de progresser. Peut-être que résister à l’envie est la solution. C’est un peu comme la poutine, du moins pour certains, ô combien on a envie d’en manger une, mais même si c’est difficile on ne cède pas à notre pulsion, puis progressivement, la fringale disparait… Mais quand on succombe finalement, parce que ça nous arrive à tous de temps en temps, maudit qu’on se sent encore plus mal après. Alors, vaut peut-être mieux tolérer cette petite souffrance créée par l’envie de retourner dans nos vieux patterns, plutôt que d’y aller, puis finalement le regretter!