Trop souvent, on passe à côté du digestif et malheureusement, on manque quelque chose. Que ce soit après le souper ou plus tard en soirée, le digestif à un « je ne sais quoi » de réconfortant. Pour ne pas l’omettre, il vaut peut-être mieux prendre un verre de vin de moins au souper et ainsi terminer sa soirée en beauté! Depuis plus d’un an, ma sœur et moi savourons ce cocktail, et ce, peu importe la période de l’année. Dernièrement, avec une amie, nous l’avons peaufiné! Il est simple, il est bon, bref toutes les raisons sont bonnes pour l’essayer et l’adopter!

Les ingrédients :

Pour un verre

1 oz Amaretto
1 oz Lait
1/4 oz Cognac, en option pour les amateurs
Cannelle en bâton

Vous aurez aussi besoin d’un verre à digestif, ici j’ai opté pour un verre à Brandy, mais un Old Fashioned pourrait tout autant convenir, d’un doseur et de la glace.

1.1

Déposez ensuite beaucoup de glaçons dans le verre, au moins jusqu’à la moitié. On veut que le cocktail soit dégusté bien froid.

2

Versez par la suite le lait et l’Amaretto. La simple combinaison de ces deux ingrédients est étonnamment très bonne, mais pour les amateurs de cognac, vous pouvez en ajouter un peu pour donner plus de puissance à ce drink.

3

Il ne vous reste plus qu’à ajouter quelques copeaux de cannelle, le goût va se diffuser plus rapidement, et à décorer le tout d’un bâton de cannelle. Bonne dégustation!

4

Note de notre SOMMELIER :
Amaretto; liqueur d’amande et/ou de noyaux d’abricots et de pêches d’origine italienne. Très peu de choix s’offrent à nous pour ce qui est des marques disponibles à la SAQ. La Disaronno d’Italie, la Luxardo également italienne et finalement la Monalisa d’ici, notre province chérie! Pour ce cocktail, les avantages de la Monalisa sont assez simples… son prix moins dispendieux et son taux d’alcool. Son plus faible pourcentage vous laissera une petite marge pour tenter le coup du Cognac/brandy optionnel à la recette ou simplement pour en ajouter secrètement quelques gouttes de plus pour un goût plus prononcé. Ce choix permet aussi d’encourager une entreprise québécoise et profitons-en, un produit d’ici moins cher, c’est plutôt rare!