Dernièrement, j’ai réalisé que j’étais une personne de « feeling ». Presque la totalité de mes décisions sont prises par mes « feelings ». Même si ma tête me dit que ce n’est pas une bonne idée, de ne pas faire ça, ou de le faire de telle autre manière, je base plutôt mon instinct sur mes sentiments et mon intuition.

À l’opposé de moi, plusieurs personnes vont plutôt écouter leur tête lorsque vient le temps de prendre des décisions. Ils sont plus rationnels, ils pèsent le pour et le contre, réfléchissent aux conséquences, positives et négatives, et analysent l’ensemble de la situation avant de prendre une décision. Au final, ils peuvent même prendre une décision qui ne reflète pas vraiment leur sentiment, parce que « c’est le choix le plus logique à faire », estiment-ils.

Pour moi, c’est tout le contraire, je ne réfléchis pas très longtemps avant de prendre une décision : c’est oui ou c’est non, tout dépendant de si je le « feel » ou pas. C’est donc de là que me viendrait mon comportement un peu impulsif, je crois. Il est vrai que je ne pèse pas souvent le pour et le contre avant de prendre une décision… Faire des trucs seulement parce qu’on en a envie, ça peut nous éloigner un peu de nos responsabilités.

Certaines personnes savent faire la bonne balance entre leurs « feelings » et leur tête. Selon moi, c’est l’idéal à atteindre. Parce que baser ses prises de décision uniquement sur ses sentiments, ça donne parfois des résultats un peu farfelus et illogiques. Alors que les baser sur sa tête uniquement, ça peut donner quelque chose d’un peu redondant, de safe quoi. Il faut donc apprendre à bien balancer nos sentiments et notre tête.

Et vous, vous êtes plus une personne de « feelings » ou de tête ?