Philosophie de l’habillement,

C’est vrai qu’on ne devrait pas regarder le contenant avant le contenu… Par contre, la vie telle qu’elle est, on se fit très souvent sur les premières apparences. Moi-même si j’avais à engager quelqu’un, je me fierais sans doute à son look, ok peut-être que dans une situation pareille je ne suis pas une référence. Mon point s’explique, je ne dis pas que je laisserais de côté une personne vraiment intéressante, mais qui s’habille mal… Je dis simplement que la présentation m’importe et influence mes perceptions. Une chemise pas repassée, des bords de pantalon pas faits, une manucure tout écaillée ne font en aucun temps bonne impression, même si on possède un MBA. Et puis, ne faites pas comme si vous étiez au dessus de ça, on a tous nos petits jugements injustes.

Une fois que la barrière de la première fois est tombée wrinr, une fois que notre employeur sait qu’on a du style et surtout qu’on est présentable… Comment procède-t-on pour bien jouer ses cartes? Est-ce qu’on regarde la tendance du bureau et on suit les autres? Est-ce qu’on y va avec notre propre style, mais on adapte le qualificatif plus chic ou plus relax?

Bien sûr cette réflexion ne met pas venue toute seule. J’entame actuellement ma troisième semaine de stage et je dois dire que le dress code est encore un peu ambigüe dans mon esprit de jeune poulain. Disons que les journées ne sont jamais pareilles, je peux rencontrer un jeune entrepreneur millionnaire, comme je peux rester enfermé et faire de la recherche. Même s’il y a très peu d’employés, les styles vestimentaires sont assez disparates. Bref, je fais du mieux que je peux… Ne vous inquiétez pas votre gourou gère bien la crise, autoproclamation à prendre à la légère. 

À tous ces questionnements, j’ai trouvé une philosophie franchement intéressante. Je discutais avec un de mes nouveaux collègues, icône du style masculin, quand il m’a fait part de celle-ci. On devrait toujours s’habiller pour le poste qu’on vise, plutôt que de se buter à notre titre. Disons qu’il faut voir cette phrase en contexte, c’est certain qu’au quotidien on ne va pas porter un complet si tout le monde est en t-shirt… On aurait simplement l’air too much. Voyons plutôt cette théorie comme une occasion à saisir lorsque le moment est opportun. Si on a la chance de ce faire valoir dans une tâche qu’on aimerait faire plus souvent… Pourquoi ne pas adapter notre présentation à nos efforts, pour augmenter notre crédibilité. On peut se gâter et viser plus haut au lieu de toujours prendre notre trou.

Il y en aura des centaines qui ne seront pas d’accord. Ceux qui militent encore pour ne pas être valorisés par leur paraître… C’est une bataille très noble, mais j’aurais de la difficulté à donner toute ma confiance à un avocat portant un jean troué ou encore confier ma santé à une médecin avec un énorme décolleté plongeant peut-être que d’autres en seraient ravis. Je suis totalement consciente qu’il y a des millions de choses plus importantes que le look dans la vie, mais au moins soyons fiers et présentons-nous bien!