Être fashion en vélo l’été est l’équivalent de porter des talons aiguilles dans les rues dallées du Vieux-Port. Vous avez beau être belles, ça ne sert pas la situation. Agencer style ET confort est un exercice de tous les jours qui, n’ayez crainte, vous sera facilité par mes précieux conseils à la négative. Oui, tel Clinton Kelly (parce que c’est mon préféré) je vous guide dans les dédales de la #bikefashion: quoi ne pas mettre à vélo l’été pour garder son intégrité.

Tous ces conseils se basent sur des tenues de vélo réellement vues. 

Règles générales
Pour des raisons évidentes, exit les mini-jupes sans collants opaques et les jeans miss sixty taille basse. Sur la même lignée, dites au revoir aux camisoles amples et décolletées qui répondent un peu trop à la gravité, au malheur des grands-mères passantes et au bonheur des camionneurs. Il est aussi conseillé de ne pas s’adonner à la journée sans soutif pour les mêmes raisons.

Oubliez les tops tubes qui ont été la joie de nos étés adolescents et qui reviennent, peut-être, en force cette saison. Il n’y a rien de plus cruche que de s’accidenter pour cause de outfit. « Excusez-moi monsieur l’agent je n’ai pas vu l’enfant. J’étais en train de remonter mon haut. »

Les flip-flops sont aussi proscrites si vous ne voulez pas gémir de douleur lorsque vous remonterez vos pédales, ou hurler panique lorsqu’une gougoune volera malencontreusement par-dessus bord. Les pattes d’ef et pantalons hippies à largeur chimérique vous causeront quant à eux stupeur et tremblements lorsqu’ils se retrouveront kidnappés par votre chaîne diabolique.

Messieurs
Un pantalon trop serré peut se retourner contre vous et vous faire paraître dadais à vélo. Une craque de fesse indélibérée aussi. Vous ne voulez pas être ce genre de gars.

Faites également attention à votre shoulder bag en cuir, aussi fashion soit-il. Le style messager à bicyclette est toujours sexy, et le restera, mais l’enfarger dans sa chaîne et choir l’est moins.  

Sous la chaleur
Côtés tissus, la respiration est reine. Le mérinos et le lycra ses disciples. Mais rares sont les collections qui popularisent une fabrique aussi utile.  À méditer.

Ce dont je suis sûre: les leggings gris et blanc (horreur) sont interdits à vélo quand il fait plus de 20 degrés. Pour l’amour de vos fesses et des conducteurs derrière vous. 

De plus, qui dit chaleur dit moustiques. Oh oui, on l’a tous vécu. Dans l’air, dans le nez, dans le gosier et dans les yeux. Optez pour des lunettes de soleil et fermez la bouche quand vous ridez

Sous le vent
Sortez la grand-voile de votre bicyclette et glissez sous le vent. Mais attention: pas de jupe volante par-dessus les genoux. Sauf si vous voulez flasher le petit monsieur assis sur un banc de parc.

S’attacher les cheveux est aussi une bonne façon de prévenir les accidents lors de bourrasques violentes et de s’éviter une bouchée touffue en pédalant. Ce n’est jamais plaisant. 

Sous la pluie
Pas de parapluie. Par pitié. Et, je ne le répèterai jamais assez: pas de blanc, pour ne pas arriver bouettée brune de la tête aux pieds à votre 5 à 7.

Toutefois, on n’est pas fait en chocolat (malheureusement). N’ayez pas peur de vous promener sous la pluie en fredonnant. Simplement se rappeler qu’une chaussée mouillée et plus glissante qu’une chaussée sèche (répétez ces 2 derniers mots 10 fois). 

À venir: quoi porter à vélo pour avoir l’air de quelqu’un qui sait ce qu’il fait. 

PS. Le casque est toujours une bonne option 🙂