Ça peut paraître la base de tout, pourtant plusieurs l’oubli, le respect. Plus spécifiquement le respect sur les réseaux sociaux, car oui il peut exister dans cette mare de commentaires insultants et de selfies plus faux et plus narcissiquement que jamais.

Grâce aux réseaux sociaux, on peut communiquer avec n’importe qui à n’importe quel moment de la journée, ce qui comporte de nombreux avantages, mais aussi des désavantages. Quand tu écris à la personne, c’est la moindre des choses d’avoir une réponse. En plus maintenant on le sait quand notre message est lu, merci à Facebook. Quand je prends la peine de t’écrire, c’est juste normal que je m’attende à une réponse. Je suis tannée d’attendre après la réponse ou bien de refresher ma boite courriel 10 000 fois juste pour être certaine. Je peux comprendre que la personne ne réponde pas immédiatement, mais 3 jours après toujours pas de réponse… Je commence à être insultée.

Mais bon ça l’air que ce n’est pas tout le monde qui se sent concerner de retourner un appel ou un message. Il y a des gens qui partent de notre vie sans même avoir le besoin d’expliquer leur départ, j’imagine que ces gens-là ne répondent pas non plus aux messages. Un geste si banal qui semble la base. Je ne suis pas en train de dire que Véronique Cloutier doit automatiquement répondre aux 288 563 messages de ses abonnés. Je ne parle pas de Véro ici, je parle de toi, moi, pis les autres. Même moi si je suis débordée je vais prendre 00 :07 :20 secondes (oui je viens de le calculer) et t’écrire : désolée je suis occupée je te reviens plus tard :). Je vais même prendre le temps de te mettre un bonhomme sourire pour indiquer mon état d’esprit, je suis wild de même!

Aujourd’hui, je pense que ne pas répondre aux messages c’est à la mode. Il faut snober les gens pour bien paraître, paraître occupé, débordé, inaccessible. Certains vont même dire qu’ils ne répondent pas à leur message, car ils ne veulent pas être tenus en laisse par leur téléphone. Tu sais cette attitude hippie j’ai un téléphone intelligent, mais je ne veux pas avoir l’air dépendante de ce dernier, même si l’on sait très bien que toute ta vie de hippie est aussi dans ton téléphone.

Je suis peut-être la seule folle qui ressent le besoin d’avoir une réponse de mon interlocuteur sur cette terre, mais il me semble que c’est juste normal. En fait pour moi c’est plus que normal, c’est même une question de respect et de politesse, des valeurs qui semblent perdues sur les réseaux sociaux… Pareille pour les accusés de réception, c’est si magique, on est alors assuré que le message c’est bien rendu à la bonne personne. C’est sûrement mon côté angoissé qui parle, mais j’aime savoir que tout se rend bien à la bonne destination. Et là, je n’embarquerai pas dans le long suspense des trois petits points interminables lorsqu’une personne écrit pour finalement recevoir un simple OK, ça aussi ça m’angoisse, mais bon, ça c’est un autre sujet…

respect 2