On a presque tous déjà vécu une vraie rupture, tsé celle qui fait mal, pas celle de secondaire trois quand le petit Marco t’a dit : « je casse ». 

La douloureuse, celle qui laisse un sentiment de deuil dans les familles, qui fait pleurer et qui nous fait vivre des émotions pénibles. Qu’on ait été laissé ou qu’on ait laissé, cette réalité est difficile à gérer pour les deux parties.

Pour le bien de mon billet, je ne ferai pas un débat à savoir si c’est plus dur laisser que d’être laissé et je vais plutôt prendre pour acquis que se faire dire: « je ne t’aime plus » c’est pas mal la pire chose à encaisser. Même pour les ruptures dites d’un « commun accord », il y a toujours une personne qui souffre plus.

Au début, lorsque c’est encore tout frais cette personne est vulnérable, fragile et franchement malheureuse. La période de rémission varie selon plusieurs facteurs, elle peut durer quelques semaines si on est chanceux, plusieurs mois ou des années dans certains cas.

En tant qu’ex qui a mis fin à la relation, vous ne pouvez pas décider d’appeler un lundi soir parce que vous vous ennuyez, mais qu’au fond vous avez fait la rumba avec d’autres tout le weekend. Vous ne pouvez pas texter des petits mots gentils quand vous n’avez plus de ses nouvelles et que vous êtes en manque d’attention. Ces petites marques d’attentions bénignes pour vous ne sont jamais sans conséquence pour la rémission de l’autre. Autrement dit, c’est jouer avec ses sentiments et en quelque part la manipuler.

Pour vous ce n’est rien, mais l’autre personne qui reçoit vos messages se monte des scénarios qui l’empêchent de passer à autre chose. « Il s’ennuie, peut-être qu’il regrette? », « peut-être qu’il a vécu ce qu’il avait à vivre et il est prêt à repartir à zéro? », « Je l’attire encore, comment ne peut-il plus m’aimer? ». Croyez moi, toutes ces questions et même 100 fois plus passeront dans la tête du destinataire.

Si vous, en tant que preneur de décisions, vous vivez mal votre nouvelle solitude, remettez en question votre choix, vous ennuyez, vous ne voulez pas couper les ponts… Et bien, à mon avis, à moins que vous pensiez réellement poser un geste concret pour rebâtir votre couple, vous devez respecter l’autre. Ne pas agir en égoïste, mais plutôt agir dans l’intérêt de la personne que vous avez déjà aimée.

Vous devez prendre sur vous, vous contrôlez et acceptez que votre ex vous reparlera quand elle sera prête. Que ça prenne 6 mois ou que ça ne vienne jamais, malheureusement c’est le prix à payer.

En fait, si vous voulez être respectueux de A à Z, c’est ce que je vous conseille. Dans un cas où l’autre serait à l’aise à entretenir une relation avec vous, tant mieux! Mais posez-vous fréquemment la question, « quelles sont ses motivations? » Si vous voyez qu’elle est toujours autant attachée à vous, peut-être est-ce à vous de couper les ponts un moment.

Ce n’est jamais facile à faire et ça demande beaucoup de force et de courage. Par contre, vous aurez la satisfaction d’être « une bonne personne ».

Bonne chance, ( ah, pis coucher avec son ex c’est la pire idée du monde, mais on s’en reparlera…)

 

* Je suis consciente en vous partageant ma vision, qu’elle ne s’applique pas à toutes les situations. C’est un conseil personnel qui est à prend ou à laisser, en espérant toujours qu’il soit inspirant.