L’adolescence… Ark ! Perso, je ne voudrais pour rien au monde avoir à repasser par cette période d’insécurités où il faut apprendre à devenir une femme alors qu’hier encore, je chorégraphiais sur les Spice Girls en essayant de ne pas faire mourir mon Tamagochi. Pas facile tout ça !

spice-girls

Découvrir ma sexualité ne fut pas, non plus, sans embûches ! Et je fais partie de ceux et celles qui n’ont pas eu de cours d’éducation à la sexualité au secondaire.

Alors, voici ce que j’aurais voulu savoir, quelque part dans ma post-puberté.

Ne te sens pas coupable de vivre tes expériences
Le slutshaming et les rumeurs mensongères te gâchent la vie, je sais. C’est difficile, mais essaie de t’en foutre et construis ton petit chemin à toi (ils ne feront bientôt plus partie de ta vie de toute façon).

C’est l’fun être belle, oui, mais ce n’est fichtrement pas tout
Tous les matins, tu prends 45 minutes pour aplatir tes cheveux frisés. Que dirais-tu de : dormir ? courir ? lire ? Utilise le temps que tu disposes pour développer tes talents. Investis dans ton savoir. By the way, plus tard, tu riras de l’été passé en pantalons longs parce que tu étais complexée de tes mollets.

La violence dans une relation n’est pas que physique
La manipulation, les menaces, les insultes, le chantage émotif, le non-respect du désir de port du condom, l’humiliation et le contrôle sont tous des indices qu’une relation est malsaine. Ce n’est pas parce que tu ne reçois pas de coup de poing au visage qu’il n’y a pas de violence (psychologique, sexuelle, économique, verbale) !

Ton cœur aura de la peine des fois, ça fait partie de la vie
Déchire ses photos. Donne-toi dans le pot de crème glacée en écoutant Tristan & Iseut, tu vas brailler un bon coup, ça fera du bien. Tu vas t’en remettre, paroles de scout !

broken-heart

Attention à la pensée magique
Comme beaucoup de tes camarades, tu penses que les « bad luck » (ex. ITSS, grossesse non planifiée, agression sexuelle, etc.) n’arrivent qu’aux autres. Laisse-moi te dire que les statistiques, bien qu’elles soient un peu ennuyantes, parlent d’elles-mêmes… Essaye donc ne pas en faire partie 😉

La jalousie n’est pas une preuve d’amour
La jalousie, c’est du poison dans ton dedans (et dans ton couple). Entretenir ce sentiment foireux te rongera de l’intérieur. Apprends à faire confiance autant à l’autre qu’à toi-même.

Le consentement n’est pas que de dire non
1. Si tu ne veux pas, tu n’as pas à te laisser convaincre. Certains sont plutôt insistants et je comprends qu’il est difficile, voire intimidant, de s’affirmer autant.
2. Si tu bois trop de Poppers et que t’es saoule, personne n’a le droit d’en profiter. Même si tu n’as pas pu dire non parce que tu avais passed out. Sans oui, c’est non aussi…
3. Si ça te tente au début, mais que tu changes d’idée. C’est correct. Ce choix t’appartient à TOI seule.

Sois à l’écoute de ton plaisir #angoissedeperformance
Je comprends que tu veuilles bien faire, mais ne t’oublies pas non plus ! Si tu te concentres un peu plus sur le plaisir que tu ressens, je te parie que tu découvriras de belles choses ! 😉

Toutes ces choses, moi, je les ai apprises avec l’expérience. C’est beau, mais peut-être que j’aurais pu m’éviter quelques bobos si j’avais eu un endroit sécure et exempt de jugements pour discuter avec les autres jeunes de mon âge qui, au fond, devaient, eux aussi, se poser toutes sortes de questions en silence.

Et vous, qu’auriez-vous aimé que l’on vous dise ?

 

Crédit photo couverture : Brandy Melville