Je jouis, tu jouis… t’es venu ??

Dans l’univers du sexe, il semblerait qu’il y ait deux types d’individus. Dans le premier groupe, on retrouve les personnes pour qui l’acte sexuel s’apparente au culte. Elles créent une atmosphère spéciale, elles sont respectueuses, elles ne veulent pas trop déranger, elles ne font pas trop de bruit, voir n’en font pas du tout… « Euh… Faire du sexe, ce n’est pas comme aller à l’Église ! Il est permis de faire du bruit, même de crier si l’on en a envie » leur dirait le second groupe ! À l’opposé, ce deuxième type de personnes a comme principe : « Quand je mange quelque chose de bon, je fais Miammm… Quand je vois un truc que je trouve beau, je fais Wowww… Quand j’entends quelque chose de drôle, je fais Hahaha… Alors, quand je jouis, je fais Ahhh ! » Pour elles, c’est inconcevable de jouir sans faire de bruit. Alors, quand ces deux types de personnes se rencontrent, un choc est presque inévitable ! Le silencieux est étonné, pour ne pas dire apeuré, et le vocal lui est frustré.

Une de mes amies m’a déjà raconté qu’elle avait dit à sa fréquentation de l’époque :

« Euh, toi, tu m’entends quand j’aime ça, alors si tu veux que je t’entende ben va falloir que tu fasses plus de bruit que moi ». Définitivement, elle fait partie du groupe vocal, et un peu castrante, je vous l’admets, mais on ne peut pas lui reprocher de prendre quatre chemins pour faire passer son message. Pour un silencieux, quand il rencontre une personne vocale, il peut se passer beaucoup de choses dans sa tête. Il peut s’imaginer que l’autre fake, qu’il en met trop et ça peut même le perturber à en perdre son excitation. Quand un vocal rencontre une personne du groupe des silencieux, il peut se questionner à savoir si l’autre aime vraiment ça. Une autre de mes amies avait justement questionné son copain de l’époque là-dessus : « Est-ce quand tu éjacules, ça te fait du bien ? Tsé, est-ce que c’est comme un plus pour toi ? Parce qu’on ne dirait pas ! » Deux mondes bien opposés !

Mais y a-t-il vraiment de bonnes raisons de faire du bruit lors des ébats sexuels ? Voici les 5 principales raisons que j’ai recensées :

  1. C’est tout simplement parce que la personne aime ça et ne se gêne pas pour l’exprimer.
  2. C’est une façon assez simple de laisser savoir à l’autre que c’est bon.
  3. Pour encourager son partenaire à continuer de le faire de la même façon.
  4. OK, aussi un peu pour monter l’estime de l’autre, ou de soi.
  5. OK, OK, aussi parfois pour aider le partenaire à venir plus vite, pour ceux qui ont une tendance à pratiquer l’opposé de la précocité.

Donc, bruits, pas de bruits ? Vous n’êtes pas obligé de nous faire un show d’Opéra de A à Z, c’est même contre-indiqué, mais une petite note finale en guise de clôture du spectacle, ça peut être appréciée. Puis, si vous n’êtes pas à l’aise de faire du bruit, dites-le au moins avec des mots ! Personne ne devrait questionner son partenaire à savoir s’il est venu, il y a des limites à tout ! Mais, keep in mind que faire l’amour c’est un art qui s’apprécie de façons bien différentes selon les participants impliqués et que les chances de tomber sur une personne de type silencieux sont aussi grandes que de tomber sur le type vocal !