Étant de nature assez coquette, j’ai une véritable collection de produits de beauté et soin pour la peau: parfums, exfoliants, crèmes hydratantes, gel douche, mascaras, baumes à lèvres, masque pour cheveux et la liste continue encore très longtemps. Nommez-moi un produit, je l’ai, comme à peu près toutes les blogueuses de cette terre. 

Rose a abordé le sujet des produits végétaliens récemment, mais je réitère. Vous êtes-vous déjà demandé ce qui se trouvait dans tous ces petits pots ? Après tout, on se badigeonne de ces produits à longueur de journée. Il serait bon de savoir ce qu’on met sur notre peau et nos cheveux, non ?

Croyez-moi, c’est plus facile à dire qu’à faire. Tournez votre bouteille de shampoing et lisez la liste des ingrédients… Pour ma part,  je suis à peine capable de prononcer tous les ingrédients, alors inutile de vous dire que j’ignore ce qu’ils sont et s’ils sont dangereux pour moi ou non.

C’est là que l’application THINK DIRTY intervient : on scanne n’importe quel produit se retrouvant dans notre salle de bain et on obtient son indice de toxicité, sur une échelle de 0 à 10, 10 étant le plus toxique. L’application détaille même les ingrédients les plus toxiques et ceux qui le sont moins.

Think-Dirty-6

J’ai d’abord fait le test sur mon exfoliant St-Ives à l’abricot, que plusieurs d’entre-nous utilisent régulièrement. J’ai été très surprise du résultat et pas dans le bon sens ! Il s’est avéré être un 10. Innocemment, je croyais que mon exfoliant était bon pour ma peau, n’est-ce pas censé être la vocation de tous les produits ? Finalement, il se trouve qu’en fait, il est très cancérigène !

Pas besoin de vous dire que je ne m’exfolierai pas ce soir…

Cette découverte m’a amenée à me poser de sérieuses questions. Comment se fait-il que des produits aussi dangereux pour notre santé se retrouvent sur les tablettes des pharmacies ? Aux États-Unis, seulement 600 substances sont considérées comme toxiques, alors qu’on en répertorie plus de 1200 au Canada. Pas si mal vous dites-vous ? Et bien l’Union européenne en dénombre 3 fois plus. C’est inadmissible, on a encore du chemin à faire…

En attendant, on peut se protéger nous même en achetant des produits plus naturels et beaucoup moins dangereux, avec l’aide de THINK DIRTY. Je ne sais pas pour vous, mais je n’attendrai plus jamais d’être dans ma salle de bain pour scanner mes petits pots. Maintenant que je sais tout ça, j’arrive en pharmacie armée de mon iPhone, prête à incinérer tous produits cancérigènes !!!  Ne me remerciez pas !

Bon maintenant, pardonnez-moi, mais je dois commencer par l’entièreté de mes produits déjà achetés. Bon scannage groupe !