Chose promise, chose due : voici le second volet de ma trilogie Tinder pour les nuls… euh, pardon, pour les hommes. 

Puisque nous avons passé en revue les photos à mettre sur votre profil la semaine passée, il est temps de s’attaquer au plus crucial : l’entrée en matière, la conversation, bref, le moment où : ça passe ou ça casse.

Chapitre 2 : Comment aborder sur Tinder ?

Comme vous avez sûrement dû l’entendre, la première phrase que vous envoyez à un match va déterminer le reste de votre pseudo relation virtuelle avec elle, or lack there of. 

Un simple « Hey, salut ! Ça va ? » ne suffira clairement pas. Il vous faudra être un savant mélange de : sexy, rigolo, distant, mais pas trop, charmant, intriguant… Donc avant de foncer dans le tas, prenez soin de regarder les photos de la fille à qui vous voulez parler. Si un détail attire votre attention, n’hésitez pas à lui partager votre émotion. Genre, « Dis donc, c’est marrant la miette de pain coincée dans ton sourcil! », ou « Tu sais ce que j’aime chez toi ? Tu ne souris jamais sur tes photos. Moi aussi, j’ai horreur de montrer mes dents! »

Retour aux bases: le compliment
Si vous n’avez pas l’œil aiguisé et que l’humour n’est pas votre force, vous avez toujours l’option « compliment » qui ne laissera aucune fille indifférente. Oui, c’est un peu bateau comme alternative, mais pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple, right ? On fait attention à ne pas virer gros lourd non plus; un simple « Hello gorgeous », vaut mieux que « T’as une belle poitrine. J’aimerais ça la toucher un de ces quatre ! ».

Homme honnête = homme chouette
L’introduction passée (nom, prénom, date et lieu de naissance, études, plans futurs, taille de pieds…)  je pense qu’il est important d’être honnête avec votre match et de lui faire comprendre qu’est-ce qui vous amène sur Tinder. Coup d’un soir ? Petit délire entre potes ? Recherche de votre âme sœur et douce moitié ? Toute explication est bonne, il s’agit juste d’être franc.

L’autre jour par exemple, un match est venu me parler et cinq minutes après avoir tourné autour du pot, il m’a demandé si j’étais intéressée qu’on hook up, aka il cherchait une baise d’un soir. Sur le coup j’ai ri, gênée et j’ai refusée son offre. Il est resté très poli, mais n’a pourtant pas complètement lâché le morceau. En me souhaitant une bonne journée il m’a quittée avec un petit : « I would like to meet you soon! ». Tout ça pour dire que j’ai bien apprécié sa franchise. J’aurais été mal prise si je l’avais rencontré sans connaître ses intentions.

En bref, dites-vous que vous devez laisser une bonne impression, essayez de sortir du lot, si vous estimez que la fille en vaut la chandelle !