Mon rêve de « jeune adulte ambitieuse et fraichement graduée» était de produire mon premier évènement gourmand, afin d’en faire mon métier et vivre de ma passion de l’évènementiel! (juste ça)

Après avoir quitté la grande ville et avoir travaillé de manière acharnée durant plusieurs mois, ce rêve s’apprête à devenir réalité. Du 18 au 21 juin prochain, le monde entier (et surtout vous) pourrez venir visiter la coquette ville de Victo lors du Festival des Fromages Fins de Victoriaville et je vous le promets, ce sera complètement cheezy puisque « I don’t like cheese, said no one ever! »

Capture d’écran 2015-06-15 à 9.46.05 PM

Le FFFV jouera deux cartes avec sa programmation gourmande et spectacle, mais à mes yeux l’un ne va pas sans l’autre. Les foodies pures et dures seront certainement comblés, mais on reste définitivement dans l’ambiance d’un festival chaleureux de région!

Voici le top 7 des choses à ne pas manquer au FFFV :

  1. MOI en train de réaliser mon plus grand rêve magique!
  2. 32 fromageries pour avoir l’estomac bien enrobé.
  3. Bob le Chef, le même gars qui faisait des shooters au Skittles il y a 5 ans au Piknic Electronik! #startedfromthebottum
  4. Du vin (We must Save Water!)
  5. Le gars qui fait le meilleur Donut en Amérique, Rémy Couture.
    Confession : si je me pars un autre Festival, c’est le beigne qui passe au pouvoir!
  6. Un party de région avec Brothers&Sun et des artistes invités acoustiques. Un ukulélé sera présent.
  7. Du fromage à griller dans une ambiance Pinterest, parce que les guimauves grillées sont tellement overated!

Ainsi, à la veille de l’évènement, je sens mon équipe fébrile, mais en confiance et c’est exactement ce que je souhaitais. Nous préparons une tempête fromagère pour vous et je vous y invite tous personnellement!

ICI : https://www.youtube.com/watch?v=MjeVo8FdQcA

Sur ce, je vous quitte, j’ai besoin d’accoucher de ce festival!

Je vous promets toutefois un rapport de ma première année de jeune professionnelle dans mon prochain article! Après un an, valait-il la peine de quitter le Montréal pour le rêve professionnel?!

À suivre…