Vous l’avez remarqué, on vous l’a dit et vous êtes presque tannés de l’entendre… Il fait beau dehors! C’est avec grand plaisir que j’ai remisé mes manteaux dans mon garde-robe, qui est maintenant aussi plein que moi après un diner chez Sushi St-Denis. Alors que je poussais sur mon manteau d’automne/printemps pour faire une place à mon imperméable printemps frisquet/tempéré. J’ai pris du recul sur mes avoirs et je suis venue à la conclusion que j’avais beaucoup de manteaux… MAIS COMMENT FAIRE AUTREMENT?

Les gars c’est simple : vous en possédez trois. Celui de tous les jours pour l’hiver, généralement en tissu qui ressemble à de la laine, un pour les sports de glisse, les chalets et les -30 degrés et finalement le genre de softshell que vous pouvez mettre durant les soirées d’été fraîches, mais également lorsqu’il fait 12° en octobre. Tant mieux pour vous les boys, ça vous laisse plus de place pour ranger vos bâtons de hockey… Pour nous les ladies c’est très différent. On ne peut pas ce permettre d’avoir seulement 3 manteaux, oh no!

Il y a quelque temps, j’avais une discussion avec quelqu’un qui ne comprend pas trop mon mode de vie, il m’a dit à la blague que j’avais un manteau pour chaque tranche de 5 degrés… Oups, finalement ce n’était pas une blague. Je possède effectivement un manteau pour répondre à toutes les éventualités météorologiques. Si l’on commence du plus froid au plus chaud : j’ai la doudoune en duvet style explorateur de l’Everest, le manteau chaud pour faire exclusivement du snowboard et aller au chalet, le North Face de tous les jours et le manteau de sortie pour être propre à Noël. Je peux jongler avec ceux-ci durant les temps froids et selon mes activités.

Pour l’automne, j’ai le classique de l’année : le parka en tissu style militaire kaki pour faire comme tout le monde. J’ai le petit manteau noir en laine bouillit pour être un peu plus propre, l’imper inspecteur pour aller avec les robes et les talons hauts, le coat de poils léopard pour faire ma fashionista 10$ au lieu de 178$… Tu ne te poses pas la question. J’ai une petite doudoune rose fluo qui ne fait pas l’unanimité… Je salue mes collègues de classe découragés par la couleur! Et, comment faire sans l’essentiel perfecto de cuir? J’ai aussi une genre de redingote en cuir… Celui-là je serais prête à dire qu’il n’est pas utile.

Finalement, pour la saison actuelle j’ai deux imperméables dont un assumé très sport, oui, je suis une sporty girl à mes heures. Quoi? Il rentre dans sa poche, c’est parfait pour voyager. Et puis, je vais exclure de la liste les vestons que je porte avec un coton ouaté pour ne pas alourdir ce billet.

Blague à part, je suis certaine que vous vous reconnaissez dans cette fastidieuse énumération. À plus ou moins 1 ou 2 manteaux, je trouve qu’ils sont tous essentiels au bon fonctionnement de ma vie. Je ne veux pas sortir et geler ou encore sortir avec une belle petite robe et mon gros parka kaki… Ça ne fait pas de sens?! Pourquoi s’infliger un par-dessus trop chaud lorsqu’il commence à faire beau à l’extérieur? La météo est une science complexe et ma façon d’y remédier c’est en me préparant à toutes les éventualités.

Je me suis demandée si c’était moi le problème, mais les ladies m’ont rassurée. On possède toutes en moyenne une douzaine de manteaux. Hé, ce ne sont pas mes amies pour rien (…)