Ah l’infidélité… Nouveau fléau de notre société contemporaine?! Pas certaine… Je pense que les règles du jeu ont peut-être changé/ »évolué », mais de là à penser qu’il y a plus d’infidèles qu’avant, quant à moi, c’est pousser sa naïveté un peu trop loin. Par contre, je crois que de nos jours, l’adulte moyen a peut-être plus d’occasions de batifoler affectueusement par-ci, par-là. Et le danger là-dedans, c’est que monsieur et madame Tout-le-Monde ne sont pas préparés pour affronter, tels des champions, la « post-infidélité ».

Contrairement à l’infidèle de métier, tsé lui qui s’y adonne au même rythme qu’il mange du chewing-gum, monsieur et madame Tout-le -monde, qui se laissent aller un peu « malgré eux » à l’infidélité, vont vite se faire submerger par la culpabilité et les remords. Et là, phénomène des plus naturels sur cette planète Terre; se débarrasser au plus vite de ce qui nous est désagréable, ce qui nous crée un inconfort, voire même un mal-être. Ces remords deviennent tellement oppressants qu’on décide de tout avouer à notre tendre moitié. C’est l’heure de la confession!

Mais se confesse-t-on vraiment par honnêteté vis-à-vis de l’autre ou est-ce plutôt pour soulager sa conscience? Se racheter? Vivre ce moment d’inconfort à deux? « OK oui, je t’ai trompé, mais au moins j’te dis la vérité! »…

Vous direz surement ici que je manque d’empathie… Et c’est probablement le cas, mais je pense que si tu décides de jouer avec le feu pis que finalement tu te brûles, ben c’est à toi de t’occuper de ta petite blessure de guerre. Ne va pas jouer la victime avec ta face de chien battu, mais assume plutôt, telle une grande personne, tes actes et les conséquences qui les accompagnent.

Parce que si tu veux vraiment te rattraper :

1. Admets à toi-même que tu es la seule responsable. Lâche l’excuse de l’alcool. Parce qu’au départ, qui est-ce qui a décidé de boire sans modération… TOI! Donc, à part avoir été droguée, ne pense même pas à sortir cette carte à titre de justification!

2. Ne va surtout pas avouer tes torts pour les mauvaises raisons. Tu t’en veux… C’est malheureux, mais vis avec… Ne partage pas tes remords avec l’être aimé dans le simple but de te sentir moins mal vis-à-vis de lui ou, plus égoïstement, de toi-même.

3. Ne te remets pas dans des situations où les occasions de rechutes sont presque inévitables. L’ex-alcoolique n’ira pas tous les vendredis soirs prendre son jus de canneberge au bar du coin!

4. Apprends de tes erreurs! Bon, on est tous humains, donc imparfaits, mais par pitié, ne fait pas un poisson rouge de toi! Utilise cet écart de conduite pour devenir un être meilleur!

Mais là, n’allez pas croire que j’encourage les gens à cacher leur infidélité. J’ai juste un peu de difficulté à accepter le fait que la personne qui n’a rien fait de mal doit elle aussi vivre avec les conséquences des actes de l’autre… Mais je suis très consciente du fait que dans certaines situations, il vaut mieux le dire. Qu’après mures réflexions, vous en êtes venu à la conclusion qu’une communication franche a toujours été présente dans votre couple! Que même si vous avez fait fausse route, vous vous devez d’être honnête envers votre partenaire et vous êtes prêt à en assumer les conséquences…

Ah j’te dis, pas toujours facile la vie d’adulte. La seule chose que je puisse vous conseiller, c’est que si vous ne voulez pas vous casser la tête avec tout ça, il suffit de rester fidèle. Vous n’êtes pas capable de l’être… Pensez donc à redéfinir vos types de relations… Histoire d’être un peu plus respectueux!