S’il y a bien une polémique qui me sort par les trous de nez c’est bien le débat sur le physique des femmes : il faut être fine, mais avoir des formes, être fière d’être grosse, et avoir honte d’être mince. Franchement, je m’y perds complètement et je suis certaine de ne pas être la seule. 

En tant que personne avec une petite taille (1m62 pour 50kg dans mes meilleurs jours) je me trouve de plus en plus insultée lorsque je vois des photos de célébrités qui arborent un t-shirt avec ce message : « 0 is not a size ».

Brooke-Davis-in-Zero-is-Not-a-Size-t-shirt-brooke-davis-15089773-500-391-300x234

Last time I checked, 0 was a size. 

Je pense que ce que la société n’a pas compris c’est que chaque être humain est fait différemment. Ainsi, un poids dit « acceptable » est dépendant de la taille d’une personne. Une femme d’1m80 devrait clairement dépasser les 50kg si elle ne veut pas disparaître derrière un lampadaire. Et une femme d’1m40 pourrait être considérée être en surpoids à 70kg. Bref, il n’existe pas un seul modèle applicable à tout le monde.

Si je suis énervée face à « 0 is not a size », c’est parce que la société pense qu’il n’y a que les anorexiques qui peuvent rentrer dans un vêtement à taille « 0 ». Évidemment, cela est complètement faux. Si « 0 » n’est pas une taille, alors qu’appelle-t-on la taille de pantalons « 00 » à American Eagle, dans laquelle je rentre sans me poser de question ?

Lorsque certaines filles se plaignent de se sentir saucissonnées dans leur pantalon, moi je prie tout les matins que mes slim fit ne soient pas trop baggy. Parce qu’en dessous de « 00 », y’a rien; sauf toi qui vas en cours en bobette. Si ton surplus de Noël t’empêche de rentrer dans ton taille haute, t’inquiète qu’il y aura toujours une taille au dessus pour te sauver la mise.

Être mince ce n’est pas inaccessible. Certaines personnes le sont tout naturellement, si si je vous l’assure ! Être mince ce n’est pas être parfaite et ça n’élimine pas les complexes. J’ai des vergetures sur mes fesses parce que je prends et perds du poids à toute allure, tout en restant mini. Et être mince ne signifie pas avoir un body de malade. Ventre plat, peut-être et encore… les abdos, ça ne vient pas en mangeant une carotte par jour. Qu’on soit un peu plus en chaire ou fun size, notre corps reste mou si on ne s’en occupe pas.

Il est tout à fait honorable de se sentir à l’aise et décomplexée dans son corps. Mais je lance un défi aux compagnies telles que Dove qui prônent le retour à la « vraie beauté », au corps naturel, un peu boudiné avec ses rondeurs et ses imperfections, d’insérer, par-ci par-là, des filles plus menues. Parce que les filles de mon gabarit ne se reconnaissent certainement pas dans les mannequins taille brindille, mais non plus dans les femmes rondes. Nous faisons partie de la réalité et de la « vraie beauté », nous aimerions aussi être écoutées et représentées.

Sur ce, je n’ai qu’une conclusion clichée à faire sur ce sujet : aucun corps n’en vaut un autre. Le mot d’ordre est celui de la santé. Chérissez vos bourrelets et vos os saillants. Tant que vous êtes en forme et bien dans votre peau, il n’y a pas à faire tout un plat.